Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

17 juin 2016 19:00

Pour la Tchécoslovaquie

Récital de piano du compositeur Kryštof Mařatka, commenté par le commissaire de l'exposition "Pour la Tchécoslovaquie" Pavel Chalupa. Le concert sera suivi d'une visite commentée de l'exposition et d'une dégustation de vins moraves sélectionnés par Libor Winkler, fondateur du Fond d'investissement Pro arte.

 

Programme :

Antonín Dvořák (1841-1904) - Symphonie n° 9 « Du Nouveau monde »

(adaptation pour piano par Kryštof Mařatka)

1er mouvement : Adagio – Allegro molto

 

Bohuslav Martinů (1890-1959) - Les Ritournelles (sélection)

Intermezzo II – Andante

Intermezzo I – Andantino

Andante – Poco allegro

 

Kryštof Mařatka (1972) - Improvisation sur deux poèmes de Bohuslav Reynek 

Lecture par Jean-Gaspard Páleníček.

 

Antonín Dvořák - Symphonie n° 9 « Du Nouveau monde »

Dernier mouvement : Allegro con fuoco

 

Kryštof MAŘATKA, compositeur

            « J’aime cette phrase : le train devrait avancer à une vitesse telle que, par la fenêtre ouverte, les papillons puissent y entrer, puis en ressortir en toute liberté...

Pourquoi créons-nous? Il faut "sacrément" y croire car des fois, nous nous retrouvons confrontés à  l'incompréhension ou refus, en raison de la "logique" du marché… Et pourtant, il nous arrive de croiser des orchestres, des musiciens, des chefs d’orchestres et des organisateurs d’un courage exceptionnel qui, de par leurs convictions et leur intelligence, savent éveiller la curiosité de leur public et faire d’une création un événement extraordinaire. Peut-être est-ce pour eux que nous créons... » (K.M.)

             Le catalogue de  Kryštof MAŘATKA (né à Prague) reflète bien sa polyvalence dont les sources sont, d’une part, profondément enracinées dans la culture tchèque, et d’autre part, nourries d’un regard vers l’ensemble du monde, vers un ailleurs. Ainsi, dans l’ensemble hétéroclite de ses œuvres, nous trouvons côte à côte des pièces comme DRUHOPISY – atelier d’instruments de musique populaire des pays tchèques pour orchestre (2013) ou PRAHARPHONA, musique de l'ancienne et de la nouvelle Prague pour harpe et orchestre  (2009) avec d’autres dépassant largement les frontières du temps et de l’espace, comme par exemple ASTROPHONIA, concerto pour alto (1998 - 2002), VÁBENÍ – rituel des fossiles préhistoriques de l’Homme pour chœur et orchestre (2009 - 2011) ou encore le LIVRE DES CENDRES - quatuor à cordes in memoriam Z. M. (2012).

 

Œuvres (sélection)

Zvěrohra, recueil de chants anthropoïdes pour soprano et orchestre (2008)

Onyrik, récits futurs et exotiques pour piano finement dé-tempéré (2013)

Hypnozy, quintette à vents (2006)

Mélopa, pour clavecin (2008)

Nids de cigognes, babilo-drame pour alto et prise sonore de voix d’enfants (2007)

Luminarium, concerto pour clarinette et orchestre (2002)

Dolmen, pour violoncelle (2011)

Anthologie des rêves, trio pour violon, violoncelle et piano (2002)

Le Chaudron du diable, mélodrame pour comédien et pianiste inspiré d’une vieille légende corse (2011)

Otisk, gisement paléolithique de musique pré-instrumentale pour orchestre symphonique (2003)

Le Corbeau à quatre pattes, farce mélodramatique pour 2 comédiens et ensemble instrumental inspirée des textes de Daniil Harms (2007) - spectacle d'1h20

Exaltum, quatuor pour violon, alto, violoncelle et piano (1998)

Morana, accueil du printemps en Bohème – pièce pour orchestre à cordes de jeunes, inspirée d’une coutume traditionnelle populaire (2013)

Poèmes, duo pour violon et violoncelle (1994)

Fables, quatuor à cordes (1996)

Chant G'hai, pour Suona (hautbois) traditionnel chinois et orchestre (2010)

Sylinx, pour clarinette (2000)

Voja cello, grand solo pour violoncelle (1999)

Mélodictionnaire, concerto pour piano et septuor instrumental (2014)

 

            En 2012-13  Kryštof Mařatka a créé VÁBENÍ, rituel des fossiles préhistoriques de l’Homme, une  œuvre de 60 min pour chœur et orchestre qu’il a dirigé avec l’orchestre Sinfonia Varsovia au Tansman Festival à Lodz – Pologne (Nov.2012). L’œuvre a été reprise par le Toronto Symphony Orchestra à Toronto en Mars 2013, puis par le Chœur et l'Orchestre Philharmonique de Radio France pour l'ouverture du Festival du Printemps de Prague en mai 2013  ainsi qu’à la Salle Pleyel à Paris.

            Dans le parcours créatif de Kryštof Mařatka, la direction d’orchestre occupe une place importante et cette activité le conduit à se produire avec des formations symphoniques en Europe et en Amérique, tels que le Nederlands Kamerorkest au Concertgebouw d’Amsterdam, le Toronto Symphony Orchestra, le Prague Philharmonia Orchestra, le Sinfonia Varsovia Orchestra  et d'autres...

            Comme compositeur, il a eu l’occasion de travailler avec le Chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France au Festival du Printemps de Prague, le Colorado Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique Tchèque, le Shanghai Symphony Orchestra, l’Orchestre National de France et d’autres.

            Kryštof Mařatka continue également de se produire comme pianiste, en soliste ou en partageant la scène avec ses amis interprètes en musique de chambre. Dans ce domaine, il met souvent en avant sa passion pour l’improvisation et pour les œuvres avec piano de Leoš Janáček, qui figurent à son répertoire dans leur intégralité.

            Comme réalisateur occasionnel, entre 2000 et 2008 Kryštof Mařatka a créé le film De ta vie dédié à son propre père, Zdeněk Mařatka. Né en 1914, cet éminent médecin a connu huit différents régimes politiques : sur fond de réflexions philosophiques et de discussions entre plusieurs générations d’une famille, c’est tout le 20e siècle que l’on voit émerger dans cette œuvre (74 min. - VO tchèque, sous-titré en anglais et en français, Tomáš Doruška Production - Prague).

            Les œuvres de Kryštof Mařatka sont éditées aux éditions JOBERT – Paris (bwalther@editions-lemoine.fr).

 

Pro arte

Créé en 2012 par plusieurs amateurs d’art, le fond Pro arte est la seule institution de son genre en République tchèque. En son cœur figure un groupe d’historiens de l’art, de commissaires d’exposition et de restaurateurs d’art qui, en quatre ans, ont rassemblé un important fons composé en premier lieu d’œuvres exceptionnelles d’art moderne et contemporain tchèque.

Le fond se spécialise dans le rétablissement de lignes de continuité souvent interrompues, qui ont toujours réuni les artistes européens dans un même espace culturel. Les artistes tchéco-français sont les plus représentés chez Pro arte, mais une attention particulière est portée également au contexte tchéco-allemand, tchéco-juif et, de façon générale, au contexte centre-européen.

En 2015, le fond a été à l’initiative de la création de la fondation Nadace uměleckých sbírek (Fondation des collections d’art) dont l’objectif est de créer et de partager de précieuses collections thématiques et d’auteurs dans l’espace publique et de les conserver pour les générations futures.

 

Entrée libre.

Soirée d'accompagnement à l'exposition Pour la Tchécoslovaquie.

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

17 juin 2016 19:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé