Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

14 sept. 2019

Performance ex-situ

Invitée par le Centre tchèque de Paris, la plateforme curatoriale ex situ propose une série de performances qui s’inscrivent au sein de son programme de recherche annuel. Mené avec de jeunes artistes, celui-ci s’intéresse aux questions d’identités, de mouvements, de flux et valorise des formats d’expositions performatifs.

 

 

 

 

 

La performance de l’artiste slovaque Michala Julinyova, intitulée, Panorama Live témoigne de la vision d’un être expatrié qui, depuis son pays d’accueil, regarde vers sa terre natale. Les scènes live imaginées permettent d’aborder les notions de déplacement, de voyage, d’expatriation, de nostalgie ou encore de découverte.

La pièce élaborée par Flora Bouteille, en collaboration avec Swan Gautier, renvoie, quant à elle, à un contexte de guerre totale et éclatée, mais aussi à la représentation de soi par l’action et non par l’image. Le public fait ici partie intégrante d’un dispositif mis sous tension et dans lequel il est invité à se positionner.

 

PROGRAMME :

Performances dans la cours du Centre tchèque avec :
18h : Michala Julínyová, "Panorama Live", 35-40 min.
En collaboration avec Lowen Moritz, Maïte Marra et Alex Landa Aguirreche.

19h : Flora Bouteille et Swan Gautier, "This is a usual jump but the gravity has changed", 45 min.
En collaboration avec Victor Villafagne, Kenza Belghiti Alaoui et Flavio Bagnasco.

Performance sonore puis dj set dans le Paris-Prague Jazz Club avec :
20h : Première frappe, performance sonore, 45min.
https://soundcloud.com/jerem1511
https://soundcloud.com/thermalnoise-rc
https://www.facebook.com/PREMIEREFRAPPESTUDIO/
21h : Graal
www.soundcloud.com/graaaaal
22h : Diogène


 

 

 

BIOGRAPHIES 

Flora Bouteille  

Performances, sculptures, vidéos ou encore pratique de l’écriture permettent à Flora Bouteille de manipuler certains codes esthétiques et sociaux mais aussi de provoquer les règles du marché de l’art. L’artiste réunit plasticiens, performeurs et public dans des situations délicates et instables. Élaborant ce qu’elle nomme une method of fluid appropriation, elle fait évoluer formes et images existantes en assumant le fait que « tout est déjà fait », mais aussi que « tout est toujours nouveau ». Elle explicite cette méthode dans Le manifeste liquidiste, suivi du traité liquidiste (2018), un texte visant à proposer des modes de « sur » vie, reposant sur des choix et des positionnements artistiques strictes et précis, ceci afin de concevoir les pièces et de susciter les « réactions » les plus justes face à notre « non-époque transhumaniste ».

Flora Bouteille (née en 1993) vit et travaille à Paris. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Elle est intervenue lors d’une conférence-performance, avec Jacques Rancière, à l’HIAP Suomenlinna (Helsinki - 2016) puis à La Bellone (Bruxelles - 2017). Son travail a notamment été présenté à l’Exhibition Laboratory (Helsinki - 2017), à la San Mei Gallery (Londres - novembre 2017), à la Project Room Gallery, en duo avec Iona Roisin (Helsinki - avril 2018). Flora Bouteille a participé à l’exposition « Partout, mais pas pour très longtemps » au Centre d’échanges Perrache à Lyon ainsi qu’à la Biennale de Bolzano en Italie (2018). Elle a réalisé une performance au sein de l’AVOID Floating Gallery à Prague (2018) et au Musée des Beaux-arts de Lyon (2019). Elle a obtenu le prix de Paris 2018 et a fait partie des artistes exposés au 64e Salon de Montrouge (2019). Elle a récemment participé à une résidence au Parc Saint Léger et son travail sera présenté en parallèle de la 15e Biennale de Lyon (2019).

Michala Julínyová 

À travers la réalisation de vidéos, de dessins, de sculptures ou d’installations, Michala Julínyová observe la relation que l’homme entretient avec son histoire et son environnement. Ses travaux se développent autour d’une interaction avec des lieux concrets choisis en raison de leur stratification culturelle et politique. Michala Julínyová crée des scènes et des formes symboliques dans le but de réfléchir, de manière poétique, aux phénomènes sociaux contemporains, principalement à partir de la réalité de son pays natal, la Slovaquie ou de l’Europe centrale. Les figures animales, présentes dans beaucoup de ses œuvres, sont porteuses de significations culturelles et d’interrogations existentielles.

Michala Julínyová (née en 1991 à Trencín, Slovaquie) vit et travaille à Lyon. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Avant d’intégrer cette école, elle a étudié la peinture à l’Académie des Arts de Banská Bystrica (Slovaquie) où une exposition personnelle lui a été consacrée : « Metamorfózy », Galery FX, Banská Bystrica (2015). Son travail a également été présenté lors des expositions collectives « Štvorako » à la galerie Barunka, à Kežmarok en Slovaquie (2014), « Partout, mais pas pour très longtemps » au Centre d’échanges Perrache à Lyon (2018) et « Neume, spectre, fumée » au MAC de Lyon (2019). Elle a également présenté une performance au Bonnevalle à Noisy-le-Sec (2018). Dans le cadre de l'unité de recherche « Art Contemporain et Temps de l’Histoire », dispensée par l’Ensba de Lyon, Michala Julínyová a participé à une résidence au musée archéologique de Castellina in Chianti (Italie), qui s’est achevée par l’exposition « Il luogo del futuro » (2019)

 

Entrée libre et responsable, réservation conseillée par mail paris@czech.cz ou par téléphone au 01 53 73 00 22.

 

Événement réalisé en collaboration avec l’Institut slovaque de Paris.

 

 

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

14 sept. 2019

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé