Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

16 juin 2018 - 30 sept. 2018

Artistes tchèques en Bretagne. De l'art nouveau au surréalisme.

Du 16 juin au 30 septembre 2018, plus de 80 œuvres bretonnes d’artistes tchèques seront pour la première fois présentées en France, au Musée départemental breton à Quimper. Exposition organisée en partenariat avec la Galerie Nationale de Prague.

 

Artistes tchèques en Bretagne. De l'art nouveau au surréalisme

 

Le Musée départemental breton et la Galerie nationale de Prague ont retrouvé dans les collections tchèques de nombreuses œuvres inspirées par la Bretagne aux XIXe et XXe siècles. Sa nature et ses costumes ont attiré des artistes de ce pays dès les années 1860. Ce furent d’abord des réalistes : Jaroslav Čermák et Wilhelm Riedel, qui observèrent la vie des populations côtières, Otakar Lebeda qui rejoignit la colonie d’artistes de Concarneau, Václav Brožík, qui s’intéressait à la Bretagne rurale, Hippolyt Soběslav Pinkas, qui pénétrait les intérieurs de logis des pêcheurs et des paysans...

Les artistes tchèques apportèrent une très belle contribution à l’épanouissement des arts graphiques au tournant du siècle : Frantisek Simon, maître de la gravure en couleurs, aborda souvent la Bretagne. Quant à Alfons Mucha, il est la figure la plus célèbre du style Art Nouveau. Deux parmi ses plus belles créations sont des Bretonnes dont l’exposition présentera les dessins originaux. Son contemporain Frantisek Kupka, symboliste puis pionnier de l’art abstrait, sera également présent par un de ses premiers chef-d’œuvre, la magnifique Vague du Musée d’Ostrava, souvenir des rochers de la côte bretonne.

L’entre-deux-guerres vit venir en Bretagne Karel Špillar, Věra Jičínská et bien d’autres parmi lesquels domine la figure de Jan Zrzavý, dont les paysages oniriques de Camaret, de l’île de Sein, de Locronan comptent parmi les plus étranges et les plus belles représentations de la Bretagne au XXe siècle. Elles annoncent celles de la Surréaliste tchèque Maria Cerminova, dite Toyen qui explora Sein en compagnie du poète André Breton. Les créations primitivistes de Jan Krizek, enfin, nous reportent aux origines celtiques de l’Armorique gauloise.

Du 16 juin au 30 septembre 2018, plus de 80 œuvres bretonnes d’artistes tchèques seront pour la première fois présentées en France, au Musée départemental breton. Elles font l’objet d’un prêt exceptionnel de la Galerie nationale de Prague et d’autres musées de la République tchèque.

De Mucha à Gauguin, une saison tchèque à Quimper (1860–1950)

Grâce à un partenariat exceptionnel avec la Galerie Nationale de Prague, le Musée départemental breton présente 80 œuvres inspirées par la Bretagne à des peintres tchèques.

 L’exposition regroupe des artistes tchèques célèbres et d’autres moins connus en France : Jaroslav Čermák et Wilhelm Riedel, Otakar Lebeda qui rejoignit la colonie d’artistes de Concarneau, Václav Brožík, Hippolyt Soběslav Pinkas, qui s’intéressaient à la Bretagne rurale, František Simon, maître de la gravure en couleurs, etc. Quant à Alfons Mucha, il est la figure la plus célèbre du style Art Nouveau. Deux parmi ses plus belles créations sont des Bretonnes dont l’exposition présentera les dessins originaux. Son contemporain František Kupka, symboliste puis pionnier de l’art abstrait, est également présent par un de ses premiers chefs-d’œuvre, la magnifique Vague du Musée d’Ostrava, souvenir des rochers de la côte bretonne.

 L’entre-deux-guerres est dominé par la figure de Jan Zrzavý, dont les paysages oniriques de Camaret, de l’île de Sein, de Locronan comptent parmi les plus étranges et les plus belles représentations de la Bretagne au XXe siècle. Elles annoncent celles de la Surréaliste tchèque Toyen qui explora Sein en compagnie du poète André Breton. Les créations primitivistes de Jan Křížek, nous reportent aux origines celtiques de l’Armorique gauloise.

Cette exposition a reçu le label de l’Union européenne « 2018, Année européenne du patrimoine culturel /Europe of Culture ».

 Au-delà, la Galerie nationale de Prague a consenti au prêt exceptionnel de l’un de ces chefs d’œuvre, Bonjour monsieur Gauguin, autoportrait de l’artiste, permettant le temps de l’été un ré accrochage de la salle du musée des Beaux-arts de Quimper dédiée à l’Ecole de Pont Aven.

Du 15 novembre au 18 mars 2019 l’exposition ouvrira ses portes à Prague. Elle présentera, outre les œuvres des artistes tchèques inspirés par la Bretagne, une importante sélection d’œuvres bretonnes prêtées par le Musée départemental breton, le Musée des Beaux-Arts de Quimper et d’autres musées de Bretagne. Elle aura pour cadre le prestigieux Palais Kinsky, sur la place de la Vieille Ville.

Téléchargez la brochure avec toutes les informations et la programmation.

Plus d'informations sur le site du Musée départemental breton
et
Galerie nationale de Prague

 Alfons Mucha (1860-1939), Bretonne ou Bruyère de falaise Alfons Mucha (1860-1939), Bretonne ou Bruyère de falaise
Václav Brožík (1851-1901), La Gardeuse d’oie Václav Brožík (1851-1901), La Gardeuse d’oie
František Kupka (1871-1957), La vague František Kupka (1871-1957), La vague
Jaroslav Čermák (1831-1878), La vie sur la côte de Roscoff Jaroslav Čermák (1831-1878), La vie sur la côte de Roscoff

 

Lieu:
Musée départemental breton, 1 Rue du Roi Gradlon, 29000 Quimper
Date :

A partir du : 16 juin 2018
Jusqu'au : 30 sept. 2018

Organisateur:


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé