Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

5 nov. 2020 16:00 - 22 nov. 2020 18:00

NetGallery #2 : Images liquides - REPORTÉ

En raison du reconfinement, le festival PhotoSaintGermain et le vernissage, initialement prévu pour le 5 novembe, sont reportés à une date ultérieure qui sera annoncée prochainement. À l’occasion du festival PhotoSaintGermain, la deuxième exposition de la NetGallery sera consacrée à la photographie tchèque émergente.

 

Attention : En raison du reconfinement, le festival PhotoSaintGermain et le vernissage, initialement prévu pour le 5 novembe, sont reportés à une date ultérieure qui sera annoncée prochainement.

 

Le Centre tchèque de Paris vous invite à la deuxième exposition du cycle NetGallery, nouveau projet du Centre tchèque de Paris dédié à l’art contemporain et au dialogue entre les jeunes scènes artistiques tchèque et française.  

 

Chapitre #2 

Images liquides : photographie tchèque émergente  

 

Dans le cadre du festival PhotoSaintGermain 2020

Commissaires d’exposition : Tereza Nováková, Eva Drexlerová, Simona Dvořáková 


Vernissage: jeudi  5 novembre, 16h - 20h  

Exposition: 06/11 - 22/11/2020 

Horaires d’ouverture :  

Jeudi - samedi, 13h - 19h 

Dimanche, 14h - 18h 


À l’occasion du festival PhotoSaintGermain, la deuxième exposition de la NetGallery sera consacrée à la photographie tchèque émergente et présentera une sélection de jeunes artistes issus de trois écoles de photographie tchèques, UMPRUM, FAMU et ITF Opava. 

Dans notre société contemporaine qualifiée comme « liquide », les relations humaines sont si volatiles qu’établir des liens permanents est devenu presque impossible. Entre réalité et fiction, documentaire et construction virtuelle, autoportrait ou autodérision, les jeunes artistes invités interprètent le sujet des relations humaines et de la communication et explorent les possibilités de rencontre et de compréhension dans un monde toujours plus individualiste, isolé et solitaire, toujours plus liquide. Chacun à leur manière, par des genres variés et techniques diverses, ils tentent de répondre à la question existentielle qui nous préoccupe tous, malgré nos différences et les frontières qui nous séparent, c’est à dire comment vivre ensemble dans ce nouveau monde où les anciennes certitudes ne cessent de s’effondrer ? 

 

Avec : 

Martin Faltejsek (ITF, Opava) 

Krzysztof Gołuch (ITF, Opava) 

Nikolaj Jessen (FAMU, Prague) 

Martina Koubková (ITF, Opava) 

Eva Rybářová (UMPRUM, Prague) 

Marie Tučková (UMPRUM, Prague) 

Rudolf Samohejl (UMPRUM, Prague)  

 

Artistes 

 

MARTIN FALTEJSEK 

En apesanteur 

Martin Faltejsek, étudiant à l’Institut de photographie créative à Opava, vient de la petite ville de Lanškroun au pieds des montagnes Orlické hory. À travers la pratique de l’autoportrait, il reflète dans sa création la relation à sa région d’origine et d’autres sujets personnels. Depuis plusieurs années, il explore dans le projet « En apesanteur » son attachement à sa terre natale. À l’origine de cette série, son départ pour la capitale et le questionnement sur la signification du « chez soi ». Les autoportraits représentent une fuite de la ville, de sa jungle en béton, de sa réalité accélérée et un retour à soi. Lors de leur réalisation, l’auteur est seul avec sa caméra et le paysage, l’autoportrait prend donc une fonction de thérapie par la tranquillité. C’est là où on se retrouve véritablement chez soi, où tout a commencé. La série est un hommage aux forêts, marécages, étangs et prés, à tous ces endroits remplis d’inspiration mais privés de peur.  

 

KRZYSZTOF GOŁUCH  

Hotel

Krzysztof Gołuch est un photographe documentaire dont le sujet principal est l’être humain. Diplômé de pédagogie et psychologie avant de rejoindre l’école de photographie d’Opava, il se consacre au travail avec des personnes handicapées. Sa série Hôtel/Au travail documente le travail des personnes handicapées mais représente aussi une réflexion sur le destin humain. Parmi toutes les questions existentielles que l’on se pose dans la vie, une est primordiale - quel est le sens de notre vie? Nous vivons selon des règles que nous n’avons pas défini et nous remplissons l’espace-temps entre la naissance et la mort par la chasse à divers buts. Tous nos succès ne font que nous éloigner du vide et de la vanité de notre existence. Pour des personnes avec un handicap mental, le besoin essentiel de donner un sens à sa vie est extrêmement important. Le travail constitue une valeur primordiale parce qu’il leur donne le sentiment de dignité. Les photographies du cycle Au travail ont été prises pendant deux ans à Katowice en Pologne, dans un hôtel qui emploie des personnes handicapées. Krzysztof Gołuch montre comment le travail donne sens à la vie et simplifie ainsi ce trajet qui peut être parfois difficile.  

 

MARTINA KOUBKOVÁ 

Vol de nuit (Antoine de Saint-Exupéry)

La vie, la volonté, la concentration, le danger, l’espoir, la solitude et la décision. Le Vol de nuit est divisé en sept symboles qui représentent les principaux sentiments issus de ce court récit d’Antoine de Saint-Exupéry qui se déroule pendant une seule nuit.  

L’histoire prend place dans un environnement d’aéroports, d’hangars, d’avions et de conditions météorologiques dangereuses, qui peuvent apparaître comme magiques, mais il ne faut pas succomber à cette illusion. La vie quotidienne peut nous apporter des expériences similaires, bien qu’on ne s’en rend pas compte. On doit prendre des décisions et faire des sacrifices. Chaque décision est accompagnée d’incertitudes, car rien n’est noir ou blanc, bon ou mauvais et le résultat peut se montrer seulement sur un horizon très lointain. Quel sera notre choix ? Choisira-t-on la voie compliquée d’une mission publique noble ou celle de l’amour et de la joie au sein du cercle familial ? Y-a-t-il une bonne décision ?  

 

NIKOLAJ JESSEN 

Phantasmagoria

Nikolaj Jessen étudie à l'Académie du cinéma de Prague (FAMU). Son travail photographique se situe souvent à la frontière entre réalité et fiction : dans le cycle Phantasmagoria, Jessen révèle l'ambigüe tension entre la nature des souvenirs et leur réalité. Les souvenirs ne sont pas déposés dans notre mémoire comme des livres sur les étagères des bibliothèques, mais plutôt sous forme de fragments éparpillés dans divers coins de notre cerveau. Onirique et réel à la fois, le cycle Phantasmagoria conçoit le souvenirs comme n'appartenant jamais complètement au passé. Au contraire, Jessen montre que l'expression de nos souvenirs est liée à l'état d'esprit d'un moment. Le monde de la mémoire s'ouvre ainsi au présent dans ses photographies et raconte l'histoire de ce qui arrive à notre monde. 

 

EVA RYBÁŘOVÁ & MARIE TUČKOVÁ 

Cloudy Babies

En 2017, le duo artistique Eva Rybářová et Marie Tučková a créé un alter ego fictif d'origine extraterrestre: « Cloudy Babies », qui est présenté principalement sur Instagram et YouTube. Au cours de la représentation, les interprètes descendent des nuages et du ciel, jouant avec symboles archétypaux de la jeunesse et de la beauté. Ils s'ouvrent ainsi aux thèmes de l'auto-représentation dans un environnement virtuel : le besoin obsessionnel de représentation au sein des jeunes générations, la recherche d'amis virtuels, par la création de pseudo-identitées. Les artistes ici assument volontairement ce rôle fictif, afin de pouvoir prendre la position d'observateur et acquérir ainsi une plus grande distance critique. Comme le dit Eva Rybářová: «Si nous nous présentons dans nos propres rôles d    artistes, Eva et Marie, alors nous ne prenons pas de position critique. Cependant, si nous agissons comme des personnages extra-terrestres, présentant leurs chansons aux Terriens, alors je dirais que nous adoptons un positionnement critique vis à vis de « l'auto-présentation ». 

 

RUDOLF SAMOHEJL

Rudolf Samohejl qualifie ses oeuvres de « situations sculpturales ». Elles privilégient l’expérience et les interactions avec le public plutôt que la dimension esthétique et visuelle. Ces « situations » ne sont pas définies par un médium ou un matériau, mais en fonction de l’espace où elles s’inscrivent. Elles révèlent les mécanismes qui façonnent nos vies et perturbent nos habitudes quotidiennes, les interrogent. L’artiste s’intéresse à des problématiques liées au présent et au futur, à la technologie, l’urbanisation et la consommation. Il évoque également leur impact, physique et mental, sur un individu. Au cours de ces dernières années, Rudolf Samohejl s’est dédié à la création d’une « réalité virtuelle naturelle ». Des matériaux obsolètes, dont il fait usage, nous renvoient aux dérives des hautes technologies. L’humour intervient régulièrement en tant que méthode perturbatrice. 

Grâce au soutien de la NetGallery et de l'Institut Français de Prague, Rudolf Samohejl sera présenté dans l'exposition « La communauté qui vient », conçue par la plateforme curatoriale ex situ en collaboration avec Collectif Détente, dans le cadre de la Manifesta 13 à Marseille (13.- 29.11.2020 à Coco Velten) 

 

À PROPOS DE NETGALLERY 

Saison 2020/2021 : Parlons de silence 

NetGallery est une plateforme expérimentale et discursive qui invite les artistes tchèques et français.es à un dialogue visuel à travers l'exploration des possibilités spatiales et contextuelles du Centre tchèque de Paris. Cet espace est dédié à la rencontre de l'art avec le public afin de partager des visions et des émotions sur la société contemporaine. 

La première série dexpositions se déroulera pendant la saison 2020/2021 au Centre tchèque de Paris et sera accompagnée de performances, concerts, ateliers et discussions. Une exposition collective à lInstitut français de Prague clôturera la première saison de la NetGallery au printemps  de l’année prochaine.  

Une série de courtes expositions explorera la communication et lidée de la solitude dans son ambiguïté; cest-à-dire comme un état qui transcende nos vies privées et conduit à une compréhension plus profonde et à une proximité réciproque.  

NetGallery est un projet du Centre tchèque de Paris, en collaboration avec lInstitut français de Prague, lAcadémie des arts, de l’architecture et du design UMPRUM de Prague et l’École des Beaux-Arts de Paris. La programmation de la NetGallery est conçue et réalisée par les commissaires dexposition Simona Dvořáková et Eva Drexlerová. 


Afin de vous assurer une visite en toute sérénité de nos événements, nous vous rappelons que les mesures sanitaires habituelles sont mises en place au Centre tchèque de Paris (port du masque obligatoire,  jauge contrôlée, réservation conseillée ou obligatoire).
Merci de nous aider à continuer à faire vivre la culture, malgré les restrictions nécessaires et dans le respect mutuel.

 

Rudolf Samohejl: Pool

 

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

A partir du : 5 nov. 2020 16:00
Jusqu'au : 22 nov. 2020 18:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé