Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

6 nov. 2018 19:00 - 14 déc. 2018

Josef Sudek : Topographie des ruines. Prague 1945

Le grand photographe tchèque a réalisé une série extraordinaire de photographies de Prague durant les derniers moments de la Seconde Guerre mondiale et les premiers jours de paix en 1945. Notre exposition offre une image émouvante de la ville se réveillant d'un cauchemar.

 

Une série de photographies d’une valeur historique et documentaire exceptionnelle présente des images uniques de Prague, et surtout des quartiers de Prague 1 et 2 (le centre-ville). Josef Sudek a notamment documenté les monuments et œuvres endommagés ou les statues en bronze destinées à la fonderie.

VERNISSAGE 

6 novembre 2018 à 19h00 — en présence de la commissaire de l’exposition Katarína Mašterová
(Institut d’histoire de l’art de l’Académie des sciences de la République tchèque)

 

VISITE COMMENTÉE de l'exposition 

7 novembre 2018 à 19h — avec la commissaire de l'exposition Katarína Mašterová (en anglais)

 

EXPOSITION 

7. 11. – 14. 12. 2018
Mardi – Samedi : 13h00 – 18h00

L'exposition est tenue dans le cadre de PhotoSaintGermain et du programme OFF de Paris Photo.


Alors que la Seconde Guerre mondiale s’achève, Josef Sudek (1896–1976), icône de la photographie tchèque du XXe siècle, documente les rues de Prague et immortalise en images les dégâts. Il en résulte un ensemble exceptionnel de 400 photographies à caractère documentaire et artistique. Elles témoignent des monuments mutilés, des sculptures de bronze destinées à la fonderie ou des dispositifs de défense anti-aérienne. 

Les attaques aériennes ont épargné Prague durant presque toute la guerre ; la ville a été bombardée pour la première fois en 1945. Deux événements majeurs de cette période ont particulièrement marqué Sudek et se reflètent dans ses photographies. Le premier - le bombardement allié erroné du 14 février 1945 qui a touché avant tout les quartiers du centre-ville de la Nouvelle Ville et de Vinohrady. Sudek s’est intéressé surtout aux environs du Monastère d’Emmaüs, fortement détruit, dont les intérieurs l’ont attiré par la poésie des ruines et du désordre, ou encore par la lumière traversant les plafonds détruits. Le second événement – l’Insurrection de Prague a eu lieu entre le 5 et le 9 mai 1945 et a permis de rétablir la paix et la liberté de l’État tchécoslovaque, mais au prix de l’endommagement fatal de l’Hôtel de ville. De tous les monuments historiques détruits à l’époque, Sudek a surtout documenté la Place de la Vieille Ville et le retour à la vie quotidienne dans le quartier.

La troisième source d’inspiration artistique fut pour Sudek l’entrepôt de statues et de cloches confisquées, au nord de Prague, à Maniny, dans un port de la rivière Vltava dans le quartier de Holešovice. Il y photographiait surtout les sculptures provenant de divers monuments pragois démontés et les cloches d’église, tout cela rangé dans des compositions surréalistes. Nous pouvons également trouver dans cet ensemble photographique des clichés de piédestaux privés de « leurs » statues durant l’occupation, des réservoirs d’eau anti-incendie qui ont souvent modifié l’aspect de nombreuses places pragoises, ou encore des barricades abandonnées.

 

Josef Sudek

Josef Sudek (1896–1976) est une légende de la photographie tchèque, connu notamment pour son romantisme pictural et son interprétation lyrique de l’atmosphère de différents environnements. Ses thèmes favoris ont été les natures mortes, les fenêtres, les jardins – y compris dans ses clichés mis en scène – le thème de Prague, sa ville natale, les paysages, les forêts vierges des monts Beskydes ou la région industrielle de Most. Mis à part sa création indépendante, il a travaillé entre les années 20 et 40 comme photographe dans son atelier à Prague. Son œuvre compte des dizaines de milliers de photographies et fait partie de nombreuses collections publiques et privées dans le monde entier (Musée des Arts décoratifs de Prague, Bibliothèque nationale de France, Musée des beaux-arts du Canada).

 

L’exposition a été réalisée par l’Institut d’histoire de l’art de l’Académie des sciences de la République tchèque en coopération avec le Centre tchèque de Paris.
L’exposition est le résultat du projet « Josef Sudek et la documentation photographique des œuvres artistiques : des archives privés à la présentation du patrimoine culturel » (Sudek Project) qui a été soutenu par le Ministère de la culture de la République tchèque dans le cadre du Programme de recherche appliquée et du développement de l’identité culturelle nationale. Plus d’informations sur le site : www.sudekproject.cz

 

Commissaires d’exposition : Mariana Kubištová, Vojtěch Lahoda, Katarína Mašterová
Auteur des nouveaux agrandissements photographiques : Vlado Bohdan
Vidéo : Adéla Kremplová
Architectes : Lenka Mrzílková et Barbara Zedková (Studio Miaow)
Ajustage des photographies : Tereza Cíglerová, Kateřina Doležalová, Barbara Gajewská,
Petra Šemíková
Design graphique : Martin Groch et Tim+Tim
Traduction en français : Lada Billard, Tereza Křikavová
Production de l’exposition : Tereza Koucká, Katarína Mašterová, Martin Pavlis,
Veronika Řeháčková
Remerciements : Adam Havlík, Markéta Janotová, Jitka Zámorská

 

 

Entrée gratuite
Réservation conseillée au 0153730022 ou par mail sur  paris@czech.cz

 

     

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

A partir du : 6 nov. 2018 19:00
Jusqu'au : 14 déc. 2018

Organisateur:

Le Centre tchèque est coorganisateur de l'événement


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé