Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

8 avr. 2014 20:00

Soirée spéciale festival du Printemps de Prague

Présentation du festival international de musique du Printemps de Prague par son directeur, Roman Bělor, débat avec Paul Agnew, directeur musical adjoint des Arts Florissants, ensemble invité au festival cette année, et avec le compositeur et pianiste Adam Skoumal, suivis d’un récital d’Adam Skoumal.

 

Programme :

Frédéric Chopin – Nocturne en do dièse mineur op. posth.

Frédéric Chopin – Scherzo n° 2 en si bémol mineur Op. 31

Leoš Janáček – Sonate 1er X 1905

Adam Skoumal – Variations sur un chant populaire

 

Entrée libre sur réservation : 01 53 73 00 22, ccparis@czech.cz.

Salle Janáček.

 

www.festival.cz/en

 

 

Adam Skoumal

Adam Skoumal est un pianiste acclamé en Europe, aux USA et au Japon. Il s’est produit comme soliste avec la plupart des orchestres tchèques (sous la direction de Petr Altrichter, Serge Baudo, Jiří Kout, Jakub Hrůša, Leoš Svárovský, Stanislav Vavřínek, Petr Vronský, Andreas Sebastian Weiser et bien d’autres), la Filharmonie slovaque, l’Orchestre symphonique de Bamberg sous la direction de Jonathan Nott et d’autres orchestres européens. Ces dernières années, Adam Skoumal s’est présenté dans le cadre des cycles de la Philharmonie tchèque, de l’Orchestre symphonique de Prague FOK, du Prague philharmonia PKF, de la Philharmonie de Plzeň, de l’Orchestre symphonique de Karlovy Vary, à de nombreux festivals (Printemps de Prague, Automne morave, Mai de Janáček, Concentus Moraviae, Lípa Musica…) et a donné une série de concerts à l’étranger avec l’Orchestre du Théâtre national de Prague.
Adam Skoumal s’est fait remarquer comme compositeur lors de la compétition du Printemps de Prague 1998, où il reçut le prix de la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine tchèque avec sa propre composition. En 2006, il donne la première de son Concerto pour piano n° 1 avec le Prague Philharmonia PKF et celle de son Concerto pour piano n° 2 avec la Philharmonie de chambre de Bohême du Sud. En été 2008, sa pièce Djinnia pour violon et piano est créée par le célèbre virtuose Shlomo Mintze au festival de musique de Dubrovnik, en Croatie. Mintz a par la suite intégré la pièce dans le programme de sa tournée sud-américaine et pour des récitals à Rome et à Milan. La pièce fut créée en Bohême dans le cadre du Printemps de Prague 2009. Une autre de ses pièces pour violon et piano – ses Variations sur un air tzigane – a été sélectionnée comme pièce contemporaine obligatoire dans le cadre du Concours International de Violon 2009 de Sion, en Suisse, ainsi que pour le Concours international 2010 de Buenos Aires, en Argentine.
Adam Skoumal a étudié au Conservatoire de Prague auprès d’Eva Boguniová et à l’Académie de musique de Prague auprès de Jan Panenka et Peter Toperczer. Il s’est perfectionné au sein d’institutions prestigieuses aux Etats-Unis : il a d’abord obtenu une bourse de la part de la Southern Methodist University à Dallas, puis, deux ans plus tard, de la part de la Manhattan School of Music de New Yorku, où il a étudié sous la direction de Ruth Laredo. Au cours de ses études, il a pris part à diverses masterclasses, avec Lazar Berman, András Schiff, Philippe Entremont, Eugen Indjic et Marián Lapšanský, entre autres.
Adam Skoumal a remporté le 1er prix au Concours des conservatoires tchèques et le 2e prix au Concours international du Printemps de Prague 1998. Il a remporté le prix de la meilleure interprétation avec le Concerto n° 3 de Rachmaninov au festival Mladé pódium 2000. Il est également lauréat de concours internationaux en Italie (Pinerolo 1999), au Portugal (Porto 1999), aux Etats-Unis (Leschetizky Competition à New York) et fut finaliste de nombreuses autres compétitions (aux USA, par exemple, de la W. Naumburg Competition, de la Hilton Head Competition ou de la East & West Artists Competition).
Adam Skoumal a enregistré plusieurs CDs, avec des œuvres de Schumann, Dvořák, Smetana, Rejcha, Janáček. Il a également fait plusieurs enregistrements pour la Radio tchèque, la Télévision tchèque et la Radio WQXR à New York. Son dernier CD, sorti par la société Arco Diva, comprend des concertos pour piano de S. Rachmaninov et J. S. Bach, en compagnie de l’Orchestre symphonique de Prague FOK.

www.skoumal.cz

 

Paul Agnew

Artiste de renommée internationale et pédagogue accompli, Paul Agnew est né à Glasgow et reçoit sa première éducation musicale au sein de la chorale de la cathédrale de Birmingham. Il intègre ensuite le Magdalen College d’Oxford où il poursuit ses études musicales. Il devient ensuite membre du Consort of Musicke et interprète les musiques des renaissances italienne et anglaise. En 1992, alors que s’achève la tournée triomphale d’Atys, Paul Agnew est auditionné par William Christie. La rencontre sera fructueuse. Paul Agnew effectue ses débuts de soliste avec Les Arts Florissants en incarnant Hippolyte dans Hippolyte et Aricie de Rameau, sous la direction de William Christie, une production de Jean-Marie Villégier pour le Palais Garnier.
Il devient alors l’interprète privilégié des rôles de haute-contre du répertoire baroque français, aux côtés de William Christie. Il est applaudi dans les grands rôles des opéras de Rameau (Les Fêtes d’Hébé, Les Boréades, Les Indes galantes) et Charpentier (Médée, Actéon) mais aussi de Handel (Acis and Galatea, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato) et Purcell (King Arthur, Dido and Aeneas). Il se produit également sous la direction de chefs comme Marc Minkowski, Ton Koopman, Paul McCreesh, Jean-Claude Malgoire, Sir John Eliot Gardiner, Philippe Herreweghe et Emmanuelle Haïm. Il est régulièrement invité dans des festivals comme celui d’Édimbourg, aux BBC Proms ou au Festival Lufthansa. Il chante fréquemment avec des ensembles comme les Berliner Philharmoniker, l’Orchestre Symphonique de la Ville de Birmingham, l’Orchestre du Komische Oper Berlin, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liverpool, l’Orchestra of the Age of Enlightenment et les Gabrieli Consort and Players.
Parmi les dernières productions auxquelles il a pris part, on peut citer le rôle-titre de Thésée de Lully au Théâtre des Champs-Élysées et celui de Renaud dans l'Armide du même Lully mise en scène par Robert Carsen ou encore le rôle-titre de Platée dans une mise en scène de Laurent Pelly à l’Opéra national de Paris. Sa discographie comprend, parmi plus d’une centaine de titres, des Lieder de Beethoven pour Naïve, L’Enfance du Christ pour Harmonia Mundi, les Vêpres de Monteverdi, La Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier, les Grands Motets de Rameau…
En 2007, la carrière de Paul Agnew prend une nouvelle dimension. Il commence en effet à assurer la direction musicale de certains projets des Arts Florissants. Son premier programme en tant que chef invité est dédié aux Vêpres de Vivaldi (donné à la Cité de la musique, au théâtre de Caen et au Konzerthaus de Vienne en janvier 2007). Suivent notamment les Odes et Anthems de Handel puis, l’année suivante, Lamentazione, un concert consacré aux polyphonies baroques italiennes. Ce programme a fait l’objet du premier enregistrement discographique de Paul Agnew en tant que chef associé des Arts Florissants. En 2010, il dirige à nouveau l’Ensemble dans The Indian Queen de Purcell, puis lance une intégrale des madrigaux de Monteverdi, un projet qui l’amènera à diriger une centaine de concerts jusqu’en 2015. Paul Agnew est aussi co-directeur du Jardin des Voix, l’académie des Arts Florissants pour les jeunes chanteurs. Cet intérêt pour la formation des nouvelles générations de musiciens l’a également amené à diriger à de nombreuses reprises l’Orchestre Français des Jeunes Baroque. Il a aussi donné plusieurs concerts à la tête d’orchestres sur instruments modernes : l’Orchestre Philharmonique de Liverpool, l’Orchestre symphonique national d’Ecosse, l’Orchestre de chambre de Norvège…
Lors de la saison 2013-2014, Paul Agnew, tout juste nommé Directeur musical adjoint des Arts Florissants, fera ses débuts de chef au Palais Garnier pour la reprise du ballet Doux Mensonges ; il poursuivra l’intégrale des madrigaux avec les Sixième et Septième Livres et créera un programme d’œuvres sacrées de Purcell, « Hear my prayer ».

www.agnewpaul.com

 

L’Année de la musique tchèque

Sous le haut patronage de la mezzosoprano Magdalena Kožená et du chef d’orchestre Sir Simon Rattle
Président d’honneur : Jiří Bělohlávek, chef de la Philharmonie tchèque
Patronage politique : Miloš Zeman, président de la République tchèque

L’histoire des pays tchèques est mouvementée et a connu de nombreux revirements de sorte que souvent, nous trouvons une continuité et un des éléments fondateurs de l’identité tchèque dans la culture, et notamment dans la musique. Les noms de compositeurs comme Bedřich Smetana, Antonín Dvořák, Leoš Janáček, Bohuslav Martinů, Josef Suk, Jan Dismas Zelenka et bien d’autres sont autant de personnalités reconnues de par le monde entier comme « typiquement tchèques ».  Or, il se trouve que les compositeurs cités, ainsi que nombre d’autres encore, ont des anniversaires tombant sur des années terminée par le chiffre 4. C’est la raison pour laquelle, depuis de nombreuses années déjà, les années en 4 sont l’occasion de commémorations et de projets musicaux autant en Bohème qu’internationalement. Ainsi, en 1924 déjà, le centième anniversaire de la naissance de Bedřich Smetana avait donné lieu à des célébrations importantes, et cette habitude s’est depuis élargie à l’ensemble des personnalités musicales tchèques. De fait, en 2014, l’Année de la musique tchèque, initiée par le ministère de la Culture tchèque en collaboration avec les ministères tchèques de l’Education, des affaires étrangères et du Développement régional, proposera un très grand nombre de concerts, de conférences, de projections de films et d’autres activités dédiées à la mise en valeur et à la réflexion au sujet de la musique tchèque dans son ensemble. Car en effet, il nous faut noter aussi qu’outre la musique classique, la République tchèque dispose d’un patrimoine musical remarquable dans les domaines du jazz et de la musique folklorique.

www.yearofczechmusic.cz

 

 

 

 

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

8 avr. 2014 20:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé