Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

21 mars 2013 - 23 mars 2013

Schulz lu et interprété en Europe Centrale : entre modernisme et modernité. Poétique, réception, regards croisés

Colloque international interuniversitaire organisé par l’Université Paris-Sorbonne et l’INALCO

 

 

 

INALCO - Auditorium

65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris

 

Sorbonne - Amphithéâtre Guizot

17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris

 

Organisateurs :

Malgorzata Smorag-Goldberg (CIRCE) et Marek Tomaszewski (CREE)

INALCO (CREE - CERLOM) et  PARIS-SORBONNE (CRECOB - CIRCE)

 

Sous le Haut Patronage de son excellence M. Tomasz ORŁOWSKI, Ambassadeur de  Pologne en France

 

 

Jeudi 21 mars

Lieu : Auditorium de l’INALCO – 65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris

 

9h - 10h

- Ouverture solennelle par S.E. l’Ambassadeur de la République de Pologne en France Tomasz Orłowski

- Ouverture du colloque par Manuelle Franck, présidente de l’INALCO et par Alexis Tadié, directeur de l’Ecole doctorale IV (Université Paris-Sorbonne)

- Mot de bienvenue des directeurs des centres de recherche : Xavier Galmiche et Delphine Bechtel (CIRCE/Sorbonne) et Marie Vrinat-Nikolov (CREE/INALCO)

- Introduction par les organisateurs Malgorzata Smorag-Goldberg et Marek Tomaszewski

 

10h - 11h15

Présidente de séance : Marie Vrinat-Nikolov (INALCO)

- Jerzy Jarzębski (Pologne : Université Jagellonne) : Face à l’avant-garde : Bruno Schulz et Deborah Vogel

- Michał Paweł Markowski (Pologne : Université Jagellonne, USA, Université Illinois de Chicago) : La parodie en tant que vision du monde ou bien pourquoi on ne peut prendre Schulz au sérieux

- Marek Tomaszewski (France : INALCO) : Bruno Schulz : de l’ironie à l’érotisme

Discussion et pause café 11H15-11H30

 

11h30 - 12h30

Présidente de séance : Agnieszka Grudzinska (Paris-Sorbonne)

- Jean-Pierre Salgas (France : Ecole d’Architecture) : Bruno Schulz : le fou englouti

- Stanisław Rosiek, (Pologne : Université de Gdańsk), rédacteur en chef des Editions Słowo/Obraz/Terytoria) : Comment Schulz écrivait-il ? Quelques conjectures sur la base de six pages d’un manuscrit

- Malgorzata Smorag-Goldberg (France : Paris-Sorbonne) : Bruno Schulz, le poète des passages : un entre-deux esthétique

Discussion suivie de la pause déjeuner 13h-14h30

 

14h30-16h

Présidente de séance : Delphine Bechtel (Paris-Sorbonne)

- Maria Delaperrière (INALCO) :  Le Livre impossible de Schulz

- Ariko KATO (Japon : Université de Tokyo) : Bruno Schulz and Goethe's Morphology : a Genealogy of Metamorphosis in Central Europe

- Włodzimierz Bolecki (Pologne : Institut de Recherches Littéraires) : La contamination poétique de l’écriture schulzienne

Discussion et pause café 16h-16h15

 

16h15 - 17h30h

Président de séance : Christophe Balaÿ (INALCO)

- Piotr Biłos (France : INALCO) : Schulz et le grotesque

- Viera Meniok (Ukraine : Université de Drohobycz) : Les oiseaux exotiques/dégradés chez Bruno Schulz et Jurij Andruchowycz ou la notion barthésienne du plaisir du texte

Discussion

 

 

Vendredi 22 mars

Lieu : Auditorium de l’INALCO - 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

 

9h30 - 11h

Président de séance : Anna Saignes (Université de Grenoble)

- Zaneta Nalewajk (Pologne : Université de Varsovie) : Les intertextes schulziens dans la littérature polonaise du XXe siècle

- Kinga Callebat (France : Paris-Sorbonne) : Les grandes pépinières des histoires ou Bruno Schulz et la prose polonaise d'après 1989

- Dorota Walczak (Belgique : Université Libre de Bruxelles) : L’artiste Bruno Schulz revisité par Tadeusz Różewicz

Discussion et pause café

 

11h30- 12h

Président de séance : Stéphane Sawas (INALCO)

- Marso Paula (Hongrie : Eötvös Loránd University, Budapest) : L'album des timbres-poste. Le destin de Bruno Schulz en Hongrie

- Dalibor Blazina (Croatie : Université de Zagreb) : Schulz et sa réception dans les Balkans

- Dumitru Tucan (Roumanie : Université de Timişoara) : Convergences poétiques: Bruno Schulz et Max Blecher

Discussion suivie de la pause déjeuner 13h-14h30

 

14h30-16h

Président de séance : Leszek Kolankiewicz (Paris-Sorbonne/Université de Varsovie)

- Hélène Martinelli (France : Aix-en-Provence) : Les utopies oniriques de Schulz et de Kubin

- David Goldfarb (USA : Columbia University, New York) : Schulz the Pre-Raphaelites and an encounter with Dante

- François Coadou (France) : Bruno Schulz et le problème des identités : « L’affaire des fresques », quelques remarques à partir du film Bilderfinden de Benjamin Geissler

Discussion et pause café

 

17h

Projection du film de Benjamin Geissler : Finding Pictures  (90 min, version anglaise)

 

Discussion

 

 

Samedi 23 mars

Lieu : Amphithéâtre Guizot - 17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris

 

9h30-10h45

Président de séance : Jacques Legrand (INALCO)

- Michel Masłowski (France : Paris-Sorbonne) : Traité des mannequins : antécédents, implications, transformations théâtrales

- Joanna Pawelczyk (France : Paris-Sorbonne) : Schulz à travers Kantor ou la modernité théâtrale

- Ostap Dzondza (Ukraine : Le théâtre Alter) : Le théâtre alternatif Alter de Drohobycz et ses inspirations/interprétations schulziennes

Discussion et pause café

 

11h-12h30

Président de séance : Xavier Galmiche (Paris-Sorbonne)

- Petra James (Belgique : Université de Bruxelles) : Bohumil Hrabal, lecteur de Bruno Schulz

- Alexandre Prstojevic (France : INALCO) : Bruno Schulz, Danilo Kiš : filiations secrètes

- Kris Van Heuckelom (Belgique : Université de Leven) : Les traumatismes de la Seconde Guerre mondiale à travers le prisme schulzien: Danilo Kiš et Erwin Mortier

- Aleksander Fiut (Pologne, Université Jagellonne) : Variations à propos de Bruno Schulz et Danilo Kiš

Discussion et pause déjeuner

 

14h30-16h

Présidente de séance : Anna Demadre (Université de Lille III)

- Alain Fleischer (France : écrivain, cinéaste, directeur du Fresnoy, Studio national des arts contemporains) : La fin d’un monde avec la mort d’un seul homme

- Catherine Géry (France : INALCO) : Schulz par les Frères Quay : l'adaptation cinématographique comme commentaire critique à l'œuvre littéraire

- Michel De Dobbeleer (Université de Gand, Belgique) et Dieter De Bruyn (Université de Gand, Belgique) : Schulz and other Mitteleuropäer in comics

Discussion et pause café

 

16h15-17h30

Présidente de séance : Danièle Chauvin (Paris-Sorbonne)

- Magdalena Renouf (France : Sorbonne) : Mûrir à son enfance : Schulz et Miłosz

- Bill Stanley (USA : Northwestern) : L'image de l'empereur: Bruno Schulz, Joseph Roth et la forme habsbourgeoise

- Marc Sagnol (Paris) : Bruno Schulz et Joseph Roth, leur double non-rencontre (Drohobycz 1928 - Paris 1938)

17h30

Discussion générale et conclusion du colloque

 

 

Bruno Schulz (1892-1942) est devenu aujourd’hui l’un des écrivains polonais les plus traduits, cités et commentés dans le monde. Figure mythique, artiste icône, sorte de métonymie du destin de l’artiste juif englouti par la shoah, inspirant à son tour des écrivains qui en font le personnage de leurs fictions, il incarne dans l’imaginaire contemporain le destin exemplaire de l’artiste au destin brisé par l’impensable trou noir du XXème siècle.

Grand admirateur de Rainer Maria Rilke, Franz Kafka et Thomas Mann, artiste vénéré à son tour par Philip Roth, Bohumil Hrabal, Tadeusz Kantor et tant d’autres, Schulz était à la fois dessinateur, peintre, graveur et écrivain. De ce fait, son œuvre hybride soulève la question des passerelles jetées entre l’imaginaire littéraire et celui des arts plastiques, car une même sensualité et une même trame narrative parcourent ses écrits et ses dessins. L’écriture et l’activité plastique étant chez lui les deux faces d’une même interrogation artistique, l’œuvre du visionnaire de Drohobycz bouscule nos codes de perception et ouvre, de nos jours peut-être plus encore que dans le passé, un champ prometteur d’explorations interdisciplinaires.

S’il est vrai que la critique contribue à construire l’image d’un écrivain et à « organiser» sa grandeur, les étapes par lesquelles passe sa réception permettent en retour de comprendre les questionnements et les enjeux esthétiques d’une époque, de passer en revue ses modes de pensée et les options méthodologiques qui furent les siennes. Schulz appartient précisément à ces écrivains baromètres, dont la réception reflète l’histoire de la critique littéraire au XXème et au début du XXIème siècles.

À travers les principales étapes de ce dialogue entre l’œuvre et ses commentateurs et la diversité d’approches qu’il a pu engendrer, le colloque se propose de dégager, une communauté de lectures, de transferts, d’appropriations des influences et intertextes à l’intérieur de l’aire centre-européenne.Le colloque s’intéressera à l’étude des genres, des procédés et des thématiques, alliant une optique comparatiste destinée à situer Schulz dans une constellation d’auteurs centre-européens aux analyses consacrées à la singularité de sa poétique (considérations génériques, originalité narrative, contamination poétique, récurrences des lieux), tout autant qu’aux approches dites « culturalistes » (réappropriation d’un passé pluriethnique, constructions identitaires, utopie de l’universalité de la culture, échec de « l’internationale des artistes »).

Entre modernisme et modernité, prises comme rupture et point de départ d’une transvaluation esthétique, la poétique de Schulz apparaît comme un maillon réflexif, critique, voire destructeur, au sein des processus de modernisation de la littérature centre-européenne.

 

Cette manifestation a bénéficié des soutiens institutionnels et financiers suivants :

Conseil Scientifique de l’INALCO

CREE avec la participation du Cerlom de l’INALCO

Conseil Scientifique de l’Université Paris-Sorbonne

École doctorale IV de l’Université Paris-Sorbonne

CRECOB/CIRCE de l’Université Paris-Sorbonne

ACCES

Ville de Paris

Ambassade de Pologne

Institut Polonais

 

Comité scientifique :

Alain Fleischer (Centre d'Art, Le Fresnoy)

Galmiche Xavier (Université Paris-Sorbonne)

Goldfarb David (Columbia University, USA)

Jarzebski Jerzy (Université Jagellonne, Pologne)

Markowski Michal Pawel (University of Illinois, USA)

Prstojevic Alexandre (Inalco)

Salgas Jean-Pierre (École d’architecture de Marne- la-Vallée)

Smorag-Goldberg Malgorzata (Paris-Sorbonne)

Van Heuckelom Kris (Université de Leven, Belgique)

Vrinat-Nikolov Marie (Inalco)

Tomaszewski Marek (Inalco)

 

 

Contacts :

Malgorzata Smorag-Goldberg (Paris-Sorbonne) :

maougocha@usa.net

Marek Tomaszewski (Inalco) :

marek.tomaszewski@inalco.fr

 

Lieu:

Inalco + Sorbonne

Date :

A partir du : 21 mars 2013
Jusqu'au : 23 mars 2013

Organisateur:

Le Centre tchèque est coorganisateur de l'événement


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé