Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

27 mars 2014 22:15 - 28 mars 2014 20:50

Sacrifice

Un téléfilm d´Agnieszka Holland.

 

Le film sera diffusé sur ARTE, Sacrifice (1/3) le 27 mars 2014 à 20h50, Sacrifice (2/3) le 27 mars 2014 à 22h15 et Sacrifice (3/3) le 28 mars à 20h50.

Prague, le 16 janvier 1969. Un étudiant s'asperge d'essence avant de s'immoler par le feu en plein jour sur la place Venceslas pour protester contre la mainmise soviétique sur la Tchécoslovaquie. Il s’appelle Jan Palach... Ce téléfilm poignant signé Agnieszka Holland retrace le combat mené par la famille de Jan Palach pour réhabiliter sa mémoire.

Prague, 16 janvier 1969. Un étudiant s'asperge d'essence avant de s'immoler par le feu en plein jour sur la place Venceslas pour protester contre la mainmise soviétique sur la Tchécoslovaquie. Il s’appelle Jan Palach. Dans une lettre retrouvée sur les lieux du drame, le jeune étudiant  en histoire énumère ses revendications et affirme que d'autres "torches" humaines sont prêtes à poursuivre son combat. Après trois jours d'agonie, il succombe à ses blessures.  Plusieurs dizaines de milliers de personnes assistent à ses funérailles dans un moment de communion nationale, et Palach devient le symbole de la résistance pacifique en Tchécoslovaquie et à l'étranger. Aussitôt le régime soucieux de ne pas indisposer le grand frère soviétique met tout en œuvre pour discréditer le geste de l'étudiant et éviter que des "imitateurs" ne lui emboîtent le pas. Lors d'une réunion du Parti communiste, le député Vilém Nový accuse les leaders du mouvement étudiant d'avoir manipulé Palach en lui faisant croire qu'il s'aspergerait d'une substance inflammable qui ne dégage pas de chaleur. Outrés par cette absurde "théorie du feu froid" relayée dans les journaux, la mère et le frère de Jan Palach, décident d'attaquer le député en diffamation et demandent à l'avocate Dagmar Burešová d'assurer leur défense, mais cette dernière refuse.

Retentissement national

Si la mort en martyr de Jan Palach a ému l'opinion publique internationale, qui a fait du jeune étudiant une icône de la résistance pacifique tchécoslovaque face à la répression soviétique du printemps de Prague, l'affaire judiciaire qui a suivi son sacrifice demeurait méconnue - même si vingt ans plus tard, l’avocate qui en fut l’héroïne deviendrait ministre de la Justice dans le premier gouvernement issu de la révolution de Velours. La cinéaste polonaise Agnieszka Holland, elle-même étudiante à Prague durant ces événements, les retrace avec émotion et un sens aigu du détail, plongeant le spectateur dans la réalité feutrée d’une dictature "molle", où seuls ceux qui osent sortir du rang risquent gros. Face aux manœuvres du régime téléguidé par Moscou, prêt à tout pour étouffer la contestation, elle dépeint de façon poignante la résignation et la peur qui démobilisent peu à peu la majorité de la population. La diffusion de cette fiction en trois parties, produite par HBO Europe, a constitué un véritable phénomène dans une République tchèque pas encore réconciliée avec son passé. Mais l’engagement qu’elle ressuscite, avec un sens du romanesque qui ne sacrifie jamais les faits, tend aussi un miroir saisissant au reste de l’Europe.

http://www.arte.tv/guide/fr/050183-003/sacrifice-3-3

 

Lieu:

programme ARTE

Date :

A partir du : 27 mars 2014 22:15
Jusqu'au : 28 mars 2014 20:50

Organisateur:

ARTE


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé