Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

20 nov. 2014 20:00

Classiques à Prague

Dans le cadre de la saison tchèque de l’Opéra de Dijon.

 

 

Concerto Köln

Pianoforte Andreas Staier*

*pianoforte Érard Paris 1837, collection Edwin Beunk

 

Programme

Mysliveček Sinfonia en mi bémol majeur Wey 630

Dussek Concerto pour pianoforte et orchestre
en sol mineur op. 49

Rosetti Symphonie Thématique n°27 en sol mineur
Kaul I : 27 ; Murray A 41

Mozart Symphonie n°38 « Prague » en ré majeur K. 504

 

C’est à la découverte de la Prague classique et pré-romantique que nous invitent Andreas Staier et le Concerto Köln avec quelques perles rares délaissées par les salles de concert. On ne vous présente plus Mysliveček, depuis L’Olimpiade de mai 2013 qui a contribué à faire un peu mieux connaître ce maître à l’inspiration débordante qui annonce l’art lyrique mozartien. On ne peut en dire autant d’Antonio Rossetti ( 1750 – 1792 ), František Antonín Rössler de son nom de baptême, dont les symphonies furent de son vivant aussi prisées que celles de Haydn et Mozart. C’est à lui d’ailleurs que l’on commandera un Requiem, aujourd’hui perdu, qu’il dirigera au service funèbre dédié à la mémoire de Mozart à Prague en 1791. Car cette ville fut sans conteste celle où l’art de Mozart fut le plus apprécié de son vivant : Les Noces de Figaro, contrairement à Vienne, y triomphe. Il compose cette symphonie libre et joyeuse pour le séjour dans la ville que ce succès lui vaut, où elle sera créée début janvier 1787. Pour beaucoup, le tchèque Jan Ladislav Dussek ( 1760 – 1812 ) sera une découverte de taille. Premier pianiste virtuose à parcourir l’Europe, enchaînant concerts et conquêtes, il laisse une œuvre très injustement méconnue, dont les sommets n’ont rien à envier à ceux de Beethoven, qu’il influença fort manifestement. Irrésistible et étonnant, cet extraordinaire concerto, qu’Andreas Staier compare souvent au Troisième de Beethoven, est la preuve éclatante d’un talent singulier hélas sous-estimé.

 

Tarif B de 5,50€ à 44€

 

Pour aller plus loin :

Rencontre avec Andreas Staier à l’issue du concert
Foyer-bar de l’Auditorium


Auditorium de l’Opéra de Dijon

Place Jean Bouhey

Dijon

www.opera-dijon.fr

 

Lieu:
Auditorium de l’Opéra de Dijon
Date :

20 nov. 2014 20:00

Organisateur:

Le Centre tchèque est coorganisateur de l'événement


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé