Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

26 avr. 2017 19:30

Nous étions cinq

Venez rire de tout cœur à la Soirée de lancement du livre Nous étions cinq, de Karel Poláček, écrit à Prague en 1943, première traduction par Martin Daneš, publié aux éditions La Différence le 15 avril 2017.

 

Décrire sa propre enfance heureuse, espiègle, la fantaisie sans limite de Pierre, héros-narrateur de la bande des cinq joyeux lurons prépubères avec leurs aventures et inventions d’un humour frais, mais sachant très bien provoquer les adultes, était probablement ce qui pouvait aider Karel avec le plus de force à surmonter l’horreur de la situation: écrivain et journaliste juif connu à Prague pendant l’occupation nazie, conscient de sa déportation imminente en 1943. Collègue et ami de Karel Čapek.

Le livre est drôle, d’un bout à l’autre. L’humour est plus fort que la mort.

Première édition tchèque en 1946, livre très aimé des tchèques et lecture obligatoire au lycée.

 

PROGRAMME

Présentation de l’écrivain par Martin Daneš, écrivain et traducteur.

Lecture d’extraits et animations par Joan Coredo, Carole Girault, Carola Wastiaux et Martin Daneš, accompagnées d’interludes au piano par Marie-Odile Servajean.

Clôture en musique : Marie-Odile Servajean, ancien professeur au conservatoire de Cachan.

 

A propos du livre

Loin du monde des adultes, cinq petits garçons observent la réalité du haut de leur taille : ce qui est considéré par les grands comme un jeu revêt à leurs yeux la dimension d’une épopée. Le narrateur, Pierre Bajza, est un petit garçon espiègle qui, hormis son talent à provoquer ses parents, possède un authentique don d’observation. Sa famille constitue un second plan de l’histoire où se rencontrent et se confrontent le monde enfantin et celui des adultes, sur fond d’une incompréhension qui est source de maintes situations comiques. Nous étions cinq est la dernière et la plus emblématique des oeuvres de l’écrivain tchèque Karel Poláček, ami proche et collègue de Karel čapek dont il partage la notoriété dans son pays.

 

Karel Poláček

Karel Poláček, né en 1892 à Rychnov nad Knĕžnou et mort en 1945 en camp de concentration, compte parmi les écrivains tchèques les plus réputés de la première moitié du XXe siècle. Journaliste, il devient l’un des auteurs phares du journal Lidové noviny, tribune de l’intelligentsia tchèque. Après l’entrée des troupes hitlériennes à Prague, en 1939, ses origines juives lui valent d’être licencié de Lidové noviny, puis, en 1943, d’être déporté dans le camp de Theresienstadt. Il meurt à Gleiwitz, quelques mois avant la fin de la guerre.

 

A propos du traducteur

Né à Česká Lípa (Bohême du Nord), Martin Danes partage son cœur et son existence entre la République tchèque et la France. Ayant fait une partie de ses études à Paris, il écrivait pour des journaux tchèques, français et belges. Au début des années 1991-1992, il a été conseiller diplomatique à l’Office du Président de la République tchèque. Dans les années 1990 et 2000, il a successivement dirigé trois périodiques tchèques dont par exemple le quotidien Denní Telegraf (Télégraphe journalier) ou le mensuel Mezinarodni politika (Politique Internationale). Son premier livre est sorti en 1998. Il vit aujourd’hui à Paris et écrit également en français.

Pour plus d’informations : http://martindanes.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposé en collaboration avec les éditions La Différence.

 

Réservation recommandée au +33 (0)1 53 73 00 22 ou sur  ccparis@czech.cz

 

Salle Janáček

Participation libre

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

26 avr. 2017 19:30

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé