Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

15 juin 2006 19:00

Le Labyrinthe du Monde et le Paradis du Cœur

Dans le cadre du projet international Orbis pictus

En amont d’une grande exposition et du lancement du projet international Orbis pictus, le Centre tchèque invite Marie-Elisabeth Ducreux, spécialiste de l’histoire et de la littérature des Pays tchèques (en particulier de celle entre 1600 et 1850) et Jean-Gaspard Palenicek, auteur et comédien, pour une discussion autour du célèbre livre de Jan Amos Komenský dit Comenius, paru au 17e siècle. Cette oeuvre éternellement actuelle, qui se range parmi les pré-romans européens, vient d’être rééditée, en français, avec des illustrations de Rut Kohn et accompagne l’exposition ORBIS PICTUS, qui sera inaugurée le 29 juin prochain.

 Le Labyrinthe du Monde et le Paradis du Cœur 

 Au cours de ses années d’études à Heidelberg,  Marburg, et  Herborn, Comenius avait pris contact avec les textes de Jean Valentin Andreae, inspirés par Tobias Hesse, et Christophe Besold, la « Fama Fraternitatis » en particulier. Après 1620, alors que les Frères tchèques et moraves s’exilaient vers la Pologne et la Haute-Hongrie (la Slovaquie actuelle), Comenius resta quelques années secrètement en Bohême de l’Est. Il y trouva en secret asile chez Karel de Zerotin, l’un des plus grands personnages de Moravie, noble protecteur de l’Eglise dont il fut le dernier évêque, l’Unité des Frères Tchèques. Dans cette retraite forcée et clandestine, il créa un des textes fondateurs de la future littérature tchèque, « Le Labyrinthe du monde et le paradis du cœur ».

 Sa première femme et ses enfants moururent sur le chemin de l’exil. Sa bibliothèque et ses premiers travaux, restés en Moravie, furent détruits. Ainsi éprouva-t-il personnellement toutes les tribulations du « Labyrinthe du monde », qui le menèrent sans doute jusqu'au chemin lumineux du « Paradis du cœur ».

 Dans la première partie de ce chef-d’œuvre, le pèlerin découvre le monde. Au sein d’une ville mythique et métaphorique, rigoureusement divisée en régions et en classes, il demande à « observer », sans en faire partie, ce concentré de la grande kermesse du monde. Il y vit déception sur déception, guidé par « Je-sais-tout », et « Ubiquité », deux insolents au service de la Reine du Monde, que d'aucuns désignent sous le nom de « Vanité ». Ses deux mentors voudraient bien l’enrôler dans cette folie macabre, si bien connue de Comenius.

 Notre pèlerin, victime de ses guides, rate de peu l’ouverture du chemin. Un rideau l’en sépare. Beaucoup plus tard, proche de la mort, épuisé et désespéré, il trouve la force de quitter ses accompagnateurs et retourne chez lui, c’est-à-dire en son propre cœur. Il y découvre la lumière de la raison et celle de la foi. Sa vie en est bouleversée, apaisée, pacifiée. Une nouvelle naissance l’introduit dans l’église invisible, ratée de si peu au cours de son pèlerinage. Une transfiguration s’opère. Son apparence demeure mais un tout nouvel état d’être et de vie s’installe. Dans le monde, le pèlerin n’est plus « du monde ».

 Entrée libre.

 

 

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

15 juin 2006 19:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé