Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

6 févr. 2020 14:00 - 7 févr. 2020

Journées d’étude La fin du Rideau de fer : Regards croisés 30 ans après

Autriche – France – République tchèque: Politique, Société, Culture: Campus Schuman, Faculté des Arts Lettres Langues et Sciences Humaines: 29 Avenue R. Schuman, 13621 Aix-en-Provence, France: du 6 au 7 février 2020: Journées d’étude coorganisées par Céline Bricaire, Katharina Jechsmayr, Katerina Maleckova

En 2019, l’Europe commémore l’ouverture d’une « frontière » qui l’a divisée en deux depuis la
Seconde Guerre mondiale jusqu’au début des années 1990. Ce bouleversement a commencé
à se concrétiser à la frontière austro-hongroise au printemps 1989, et a déclenché une série
de décisions politiques ayant conduit à l’ouverture définitive du Rideau de fer. Le
17 novembre 1989, la révolution de Velours qui a éclaté à Prague est devenue l’un des
symboles de ce moment historique en contribuant à l’effondrement du bloc de l’Est et à
l’avènement de changements démocratiques majeurs.


La fin du Rideau de fer se répercute sur toute la zone d’Europe centrale, entraînant des
mouvements de population et d’idées, des mutations socioéconomiques et socioculturelles, et
impactant d’abord l’Autriche, premier pays d’Europe occidentale pour le passage des
populations. Jusque-là confrontées à un certain déclin économique, les régions frontalières
d’Autriche se sont subitement retrouvées au cœur de l’Europe : dès lors, une multitude de
projets européens, favorisant l’essor économique de ces régions voient le jour, tandis
qu'inspirés par la thématique de la fin du Rideau de fer, la littérature, le cinéma et l’art
s’emparent du sujet. La Tchécoslovaquie, directement concernée à la fois comme zone de
passage et surtout comme laboratoire du changement, a le sentiment de « revenir » en
Europe. L’un des impacts de la disparition du Rideau de fer a été, trois ans plus tard, la
naissance de la République tchèque, autre des États mis au centre de ces journées d’études.
L’évolution de la relation austro-tchèque au lendemain de 1989 sera en outre étudiée à la
lumière du rôle de la France. Le 9 décembre 1988, dans un geste témoignant son soutien à

l’opposition persécutée, le président François Mitterrand a pris part au petit-déjeuner organisé
à Prague par l’Ambassade de France pour les dissidents tchécoslovaques et notamment
Václav Havel. Engagée dans une longue histoire avec la Tchécoslovaquie, la France, qui
entretenait des relations privilégiées avec les milieux littéraires et intellectuels tchèques à
l’époque du communisme, n’a pas seulement été le témoin de 1989 : elle a aussi, aux côtés
de l’Allemagne et de l’Autriche, joué un rôle important dans la vie intellectuelle des Tchèques
en émigration.


Trente ans se sont écoulés depuis le démantèlement du Rideau de fer, ce qui permet d’étudier,
au-delà des événements eux-mêmes, l’impact de l’ouverture sur les sociétés concernées. Lors
de ces journées d’étude, des réflexions sur les transformations apportées par l’ouverture de la
frontière seront développées. Des spécialistes de différents domaines (études culturelles,
géographie, histoire, littérature, politologie, sociologie etc.) sont invité.e.s à présenter leurs
recherches et à partager leur point de vue sur les changements qui ont marqué ces trente
dernières années. Les interventions viseront à mettre en évidence les répercussions que la
chute du communisme a eues sur l’économie, la société, l’économie et la vie culturelle des
pays en question et sur leurs relations.


Les propositions de communication pourront être liées aux axes suivants :
Axe 1 : Histoire
- La chute du Rideau de fer et la révolution de Velours : les événements historiques à
travers le prisme tchécoslovaque, autrichien et français
- La personnalité de Václav Havel et son rôle dans la révolution de Velours
- Usages politiques de la mémoire de la chute du Rideau de fer à Berlin, Bratislava,
Budapest, Prague, Varsovie et Vienne aujourd’hui
Axe 2 : Littérature et linguistique
- Reflets et représentations de la fin du Rideau de fer dans la littérature, notamment dans
la littérature autrichienne, française et tchèque
- La littérature de la dissidence tchèque ; la littérature d’exil tchèque en Autriche et en
France ; les maisons d’édition tchécoslovaques en exil, en Autriche et en France ; les
relations entre les écrivains des pays concernés, pendant la guerre froide et après
- Enseignement des langues étrangères : évolution de la place de l’allemand dans le
système scolaire et la société tchèques après 1989 ; évolution de la place du tchèque
dans le système scolaire et la société autrichienne : la fin du Rideau de fer et/ou l’adhésion
de la République tchèque à l’UE ont-t-elles eu un impact ?
Axe 3 : Evolution des relations austro-tchèques depuis 1989
- Impact de la fin du Rideau de fer
 - sur la vie diplomatique et politique
sur l’économie, l’écologie, la géographie humaine

sur les sociétés (vie quotidienne, institutionnelle etc.) des deux pays

-

Les échanges clandestins entre l’Autriche, la France et l’ancienne Tchécoslovaquie
pendant la guerre froide

Les propositions de communication, rédigées en français ou en anglais, sont à adresser avant
le 1
er octobre à :
Katerina Maleckova :
katerina.maleckova@univ-amu.fr
Katharina Jechsmayr : katharina.jechsmayr@univ-amu.fr

 

http://echanges.univ-amu.fr/node/293

Lieu:
29 Avenue R. Schuman, 13621 Aix-en-Provence, France
Date :

A partir du : 6 févr. 2020 14:00
Jusqu'au : 7 févr. 2020

Organisateur:


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé