Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

11 mars 2017 18:00

Jiří Barta - Le Golem

Suivi d'une sélection d'autres film du grand maître de l'animation tchèque.

 

 

Inspiré de la légende du Golem – être artificiel fait d’argile façonné par le rabbin de Prague Loew au 16e siècle – telle que revisitée par le romancier Gustav Meyrink, le grand maître de l’animation Jiří Barta invente ici une technologie inédite, combinant jeu d’acteurs et animation de terre glaise.
Suivi d'une sélection des meilleurs films de Jiří Barta.

 

En présence du réalisateur.

 

Le Disc-jockey

1980, 10 min, sans dialogues

Film basé sur un jeu de cercles – la forme du disque – et la vision tout en cercles du disc-jockey. Petit bijou d’inventivité et première collaboration entre Barta et le mime Boris Hybner, avant le chef-d’œuvre qu’est Le monde disparu des gants.

 

Le Projet

1981, 6 min, sans dialogues

Animation et de papier découpé et pixilation : un architecte projette un HLM. Métaphore géniale de la société de consommation telle que l’ont connue les Tchèques sous la Normalisation (mais pas qu’eux, et pas qu’à l’époque !) qui nivelle la richesse des styles de vie des différents habitants destinés à s’installer dans le nouvel immeuble en une grise uniformité...

 

Le Monde disparu des gants

1982, 17 min

Dans une succession de scènes suggestive dont les protagonistes sont des gants, le film relate l’histoire du cinéma, des courses poursuites du cinéma burlesque jusqu’aux blockbusters de science-fiction qui dominent aujourd’hui encore la production hollywoodienne. De par son imagination fantasque et sa parfaite maîtrise technique, Le monde disparu des gants a fait de Barta un des principaux représentants du cinéma d’animation tchèque de l’après-Trnka. Après ce film, à l’instar de Švankmajer qu’il devance alors en ce domaine, Barta se lance dans des projets de long-métrage, dont le premier fut le brillant Joueur de flûte de Hamelin (1985).

 

Le Dernier Larcin

1987, 22 min, sans dialogues

Après avoir assuré l’aspect visuel de La tanière aux loups de Věra Chytilová (1987), Jiří Barta réalise ce film, tourné d’abord comme un film de fiction classique, puis remodelé avec force colorations et autres effets visuels. Moralité  décrivant un voleur aveuglé par un butin facile qui devient finalement la proie de ses victimes, qui ne pensent qu’à lui voler ce qu’il a de plus précieux : son sang…

 

Le Club des laissés pour compte

1989, 24 min, sans dialogues

Tableau expressif sur les contrastes de la vie contemporaine dont les héros sont des pantins de vitrines de magasins et autres objets représentant les membres d’une même famille, ainsi que d’autres personnages-types de nos sociétés. Où Barta anime des objets de grandeur nature…

 

 Le Golem

1996, 7 min, sans dialogues

Film pilote tourné en guise de mise en bouche d'un projet de long métrage inspiré du Golem de Gustav Meyrink, et pour lequel Jiří Barta anime de la terre glaise.

 

 Yuki Onna

2012, 14 min, VOST

Adaptation d'un conte traditionnel japonais. Cette fois, Barta réalise la prouesse d'animer de la cire !

 

Projection en complément de l'exposition Golem ! Avatars d'une légende d'argile proposée par le Musée d'art et d'histoire du judaïsme, et dans le cadre de la Semaine des cinémas étrangers organisée par le FICEP.

 

Tarifs à consulter sur le site du cinéma ou celui du FICEP.

 

Cinéma Les 3 Luxembourg

67 rue Monsieur le Prince

75006 Paris

Lieu:

Les 3 Luxembourg

Date :

11 mars 2017 18:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé