Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

18 déc. 2014 20:00

Soirée spéciale Václav Havel

Présentation de la biographie "Václav Havel" de Michael Žantovský par son auteur (éditions Buchet/Chastel), suivie d'une représentation de la pièce "Largo desolato" de Václav Havel par la Compagnie théâtrale Libre d'esprit.

 

 

Faire la biographie de Václav Havel est chose complexe, car il s’agit de tracer le portrait tout à la fois de l’iconoclaste, de l’intellectuel, de l’artiste auteur dramatique, du leader politique, du dernier président de Tchécoslovaquie, du premier président de la République tchèque. Il y a l’enfance heureuse de Havel à Prague, ses origines familiales bourgeoises, ses premières pièces. Puis il y a Havel le dissident qui participe activement au printemps de Prague, celui de la Charte 77, qui passe cinq ans de sa vie dans les geôles communistes au début des années 1980, celui qui conduit dans la paix la Révolution de velours en 1989. Enfin il y a le président, quatorze années durant.

Václav Havel est l’un des hommes politiques les plus fascinants du dernier siècle. Il a joué un rôle décisif dans l’enterrement d’une des utopies les plus séduisantes, et les plus meurtrières, de tous les temps, et a mis en œuvre l’une des métamorphoses majeures de l’époque récente.

Michael Žantovský, ancien porte-parole de Havel et ami de dissidence depuis la fin des années 1970, fut un témoin privilégié de toutes ces années. L’ouvrage qu’il nous livre ici est tout autant le portrait d’un homme qu’un document historique majeur pour la compréhension d’une époque pas si lointaine qu’il y paraît.

 

 

Homme de lettres, spécialiste de psychologie sociale, Michael Žantovský (né en 1949) est ambassadeur de la République tchèque au Royaume-Uni. Il a contribué, dès les années 1970, à la presse d’opposition au régime communiste de Tchécoslovaquie. Au côté de Václav Havel, il a pris des responsabilités politiques puis diplomatiques. De 1992 à 1997, il a été l’ambassadeur de la République tchèque aux États-Unis, puis de 2003 à 2009 en Israël. Il a également traduit de nombreux auteurs anglais et américains vers le tchèque (Norman Mailer, Nadine Gordimer ou Toni Morrison).

www.buchetchastel.fr

 

Présentation suivie d'une représentation de la pièce de théâtre

Václav Havel - Largo desolato

Compagnie théâtrale Libre d’esprit - mise en scène : Nikson Pitaqaj

 

 

Salle Janáček 

Entrée (présentation et spectacle) : 15 €

Tarif réduit (présentation et spectacle) : 10 €

 

Interprètes : Henri Vatin, Lina Cespedes, Yan Brailowsky, Zachary Lebourg, Anne-Sophie Pathé, Marc Enche, Elise Pradinas
Metteur en scène : Nikson Pitaqaj
Création lumières : Piotr Ninkov
Décor : Sokol Prishtina
Costumes : Drita Noli

 

Résumé

Leopold Kopřiva, philosophe et universitaire, vit cloîtré chez lui, à guetter le moment où "ils" viendront pour l’emmener "là-bas". Il boit, se bourre de médicaments, se sent malade, n’arrive pas à écrire. Sa compagne Zuzana le rabroue, son ami Olbram lui reproche d’avoir changé, deux ouvriers viennent le voir pour l’exhorter à "agir", Lucy se jette à sa tête en lui promettant de le sauver par l’amour. C’est alors qu’"ils" arrivent, chargés d’une proposition : il suffira à Leopold de déclarer que son livre qui n’a pas plu aux autorités a été écrit par un autre pour bénéficier d’un non-lieu. Leopold demande à réfléchir : peut-il, pour sauver sa peau, prétendre qu’il n’est pas lui ?

 

Présentation

Largo Desolato, écrit en 1984, est définie par Václav Havel comme sa pièce la plus autobiographique. C’est donc tout naturellement qu’elle a trouvé sa place dans le Cycle Václav Havel de la Compagnie Libre d’esprit, dans le prolongement d’Audience, Vernissage, et Pétition, dans la continuité du travail accompli (et présenté au Centre tchèque l’an dernier). Le personnage de Ferdinand Vaněk, double de Václav Havel dans ces trois pièces, cède la place à Leopold Kopřiva, alter ego de Václav Havel encore plus abouti selon l’auteur lui-même.

A la différence d’Audience, Vernissage et Pétition, qui sont des pièces en un acte et intimistes (deux ou trois personnages), Largo Desolato, écrite quelques années après celles-ci, est une pièce en sept tableaux et comprenant une dizaine de personnages. Il ne s’agit plus d’une confrontation entre le dissident et celui (ou ceux – dans le cas du couple de Vernissage) qui marche(nt) avec le système, mais plutôt d’une multitude de confrontations avortées qui assiègent Leopold dans un mouvement de tourbillon infernal. Toutes les facettes de l’homme (son amour, son activité dissidente, sa santé physique et psychique) sont investies et commentées par divers personnages qui vont et viennent. L’intrusion est totale puisque la pièce se déroule au domicile de Leopold alors que Ferdinand Vaněk allait à la rencontre de l’autre dans les trois premières pièces.

On retrouve dans Largo Desolato l’humour tendre de Václav Havel. Il dresse une galerie de personnages hauts en couleur, pathétiques, turpides et drôles. Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, Leopold est en enfer ! Cependant, il est lui-même un anti-héros dont la lâcheté côtoie le réel désir d’honnêteté intellectuelle. Comme dans ses autres pièces, tous les personnages ont partiellement raison et sont dignes de sympathie.

 

Un an seulement après sa libération, Havel parvint à écrire une pièce de théâtre. Son titre s’inspire d’un mouvement d’une composition de Berg. A l’origine, la pièce devait s’appeler Les porteurs de drapeaux. Václav l’a écrite en quatre jours de juillet 1984, à Hrádeček, à une vitesse inouïe. C’est comme si elle avait mûri rapidement et n’avait plus besoin que d’être extériorisée. La façon d’écrire avait changé – il passait généralement jusqu’à un an sur une pièce et la recopiait plusieurs fois –, mais également le sujet. Largo desolato est sa meilleure œuvre dramatique. En même temps, c’est la plus autobiographique, une transposition littéraire de la situation de l’auteur qui était sorti de prison. C’est une pièce sur la psychose post-carcérale mais elle parle de la situation dans laquelle un homme peut se trouver par la faute des autres. Aucun protagoniste de la pièce n’est nettement positif ou négatif, chacun se découvre. C’est un vrai drame dans lequel les personnages n’agissent pas comme ils voudraient mais comme ils doivent agir. Leur destin est la punition pour des erreurs qu’ils ont commises et pour l’incompréhension de leur propre situation. C’est une grande tragédie jouée dans un espace intime.          

Eda Kriseová, bibliographe de V. Havel, janvier 1991

 

Note de mise en scène et scénographie

« Le personnage de Leopold me plonge dans une période particulière de ma vie, au Kosovo. L’oppression était tellement aiguë, l’attente des bourreaux tellement exacerbée, la peur de leur venue tellement forte, que le fait qu’ils ne viennent pas engendrait une douleur inouïe à la hauteur de la déception. Václav Havel dépeint à merveille le paradoxe d’une attente entière où se succèdent les longues périodes d’inertie et la précipitation avec laquelle les choses s’enchaînent quand elles arrivent. »

La scénographie dépouillée se fait écho du pillage identitaire subi par Leopold. La décoration de son intérieur n’est constituée que de quelques chaises et d’une table basse. Toutes les entrées et sorties des personnages se font par une même porte, en fond centre scène. Cette porte, qui oblige les personnages à se baisser pour entrer, à l’image de la porte d’Alice au pays des merveilles, est aussi bien celle des bonnes nouvelles que celle des mauvaises, la frontière étant mince. Elle est aussi bien celle du réel (la porte de l’appartement) que celle de l’irréel qui ouvre sur l’infini et laisse entrer ceux qui viennent l’emmener "là-bas". Leopold est pris dans un tourbillon dont la force semble le précipiter invinciblement vers cette mystérieuse porte. En ce sens, la lumière forme un triangle dont tous les rayons convergent vers cette porte. »

Nikson Pitaqaj

 

www.libredesprit.net

 

A l'occasion du 25e aniversaire de la Révolution de velours.

 


Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

18 déc. 2014 20:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé