Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

16 janv. 2015 - 25 janv. 2015

Hommage à Jiří Barta

Après Florence Miailhe, Christian Volckman et Raphaël Thierry, puis Grégoire Solotareff, c’est au tour de Jiří Barta, grand réalisateur tchèque de films d’animation, d’être invité par l’EPCC Le Quai et Premiers Plans, en collaboration avec Xavier Kawa-Topor, spécialiste du cinéma d’animation, et le Centre tchèque de Paris.

 

Au programme : une rétrospective exhaustive, une exposition, des projections-rencontres et une master class pour entrer dans l’univers de cet ingénieux réalisateur qui expérimente une technique d’animation particulière à chaque nouvelle réalisation.
Jiří Barta sera également président du jury court métrages.

 

Films projetés

Programme de courts métrages 1

Devinettes pour un bonbon [Hádanky za bonbón], 1980 ; Le Projet [Projekt], 1981 ; Le Disc-Jockey [Diskžokej], 1980 ; Le Tyran et l’enfant [Tyran a dítě], 2000 ; L’Année tchèque [Český rok], 2005 ; Cuisine, petite maison ! [Domečku, vař!], 2007

 

Programme de courts métrages 2

Les Spiritueux [Špirituály], 1975 ; Le Monde disparu des gants [Zaniklý svět rukavic], 1982 ; La Ballade du bois vert [Balada o zeleném dřevu], 1983 ; Le Dernier Larcin [Poslední lup], 1987 ; Le Club des laissés pour compte [Klub odložených], 1989 ; Autoportrait [Autoportrét], 1988 ; L'Apesanteur [Zemská tíže], 2013 ; Yuki onna – La Femme des neiges [Yuki onna], 2012

 

Longs métrages

Krysar, le joueur de flûte de Hamelin [Krysař], 1985

Le Chalet aux loups [Vlčí bouda] de Věra Chytilová, décorations et effets spéciaux par Jiří Barta, 1987

Drôle de grenier [Na půdě aneb Kdo má dneska narozeniny?], 2009

 

Courts d’animation tchèques

Le Chant de la prairie [Zpěv prérie] de Jiří Trnka, 1949 ; Le Nœud au mouchoir [Uzel na kapesníku] de Hermína Týrlová, 1958 ; La Dame aux pommes [Jabloňová panna] de Břetislav Pojar, 1973

 

 

 Jiří Barta fait partie, aux côtés de Jan Švankmajer, des plus remarquables auteurs du cinéma d’animation tchèque des dernières décennies. Né en 1948, il fait ses études  à l’Ecole des arts décoratifs de Prague tout en participant, en parallèle, à l’aventure artistique de la troupe de Karel Makonj, née du Printemps de Prague, et qui prône un théâtre de marionnettes pour adultes en adaptant des auteurs comme Camus et Ghelderode. Cette expérience est déterminante pour Jiří Barta. Dès le milieu des années 1970, son œuvre naissante témoigne d’une inclinaison pour un cinéma d’animation adulte porté vers l’expérimentation. L’enjeu, pour Jiří Barta, est de  trouver pour chaque film l’esthétique qui découle de son propos, se rapprochant en cela de la démarche de Garri Bardine : un disque vinyle lui inspire le motif du cercle autour duquel Le Disc-Jockey (1980) offre la vision d’un quotidien sans horizon ; le tracé d’un plan d’architecte sert quant à lui de point de départ à l’évocation de l’univers carcéral des grandes barres d’immeubles (Le Projet, 1981)… Stanislav Látal, ancien animateur de Trnka, dira à son propos « Bien qu’il incarne l’anti-Trnka, son approche esthétique est dans sa continuité directe. Il a l’art de penser chaque nouveau film à l’avance, a une imagination visuelle exceptionnelle et sait choisir avec précision le style esthétique adéquat selon le sujet abordé ». En 1982 Jiří Barta entre au studio Krátký film. Sa « manière » se précise alors avec les films qu’il y réalise successivement : Le Monde perdu des gants (1982), Ballade du bois vert (1983), Krysař, le joueur de flûte de Hamelin (1985), moyen métrage inspiré de la légende médiévale par lequel il acquiert une notoriété internationale, Le Dernier larcin (1987), et enfin Le Club des laissés pour compte (1989). Un univers très personnel s’y déploie, conjuguant souvent prise de vue réelle et animation, empreint de noirceur, de références au passé et notamment à celui du cinéma, teinté d’expressionisme et de surréalisme. Le mal-être joue des correspondances entre la condition humaine, celle des objets et des matériaux, dans un univers à la fois hybride, chimérique et organique où l’animation semble vouloir exhausser la « sève » de la vie. A partir de 1987, Jiří Barta se lance dans un ambitieux projet de long-métrage adapté du Golem de Gustav Meyrink, mais dans la nouvelle situation d’économie de marché advenue après la chute du régime communiste, et bien que ses films précédents aient obtenu des distinctions internationales, il ne parvient pas à trouver les financements nécessaires. Il ne peut en tourner qu’un pilote de six minutes (1996) d’une beauté saisissante qui donne la mesure de ce que pourrait être ce « grand œuvre » du réalisateur. Sans en abandonner le projet, Jiří Barta s’attelle à d’autres travaux.  En 1988, il est invité à participer au film collectif Autoportraits animés, aux côtés de grands maîtres tels que Bill Plympton, Osamu Tezuka, Kihachiro Kawamoto, Priit Pärn... Il crée le logo de MTV (1996), tourne un film de 20 minutes pour un spectacle sur l’explorateur Ibn Battûta (1998), un conte pour la télévision du Burkina Faso (Le Tyran et l’enfant, 2000) et pour l’exposition universelle d’Aichi (L’Année tchèque, 2005), il s’essaye à l’animation en 3D avec Cuisine, petite maison ! (2007) et L'Apesanteur (2013) tout en enseignant à l’Ecole des Arts décoratifs de Prague puis à l’Université de Plzeň.  En 2009, il effectue son grand retour sur la scène internationale avec un long-métrage, Drôle de grenier, ou les aventures épiques d'un groupe de jouets oubliés, Grand prix au Festival international du film pour enfants de New York, puis Yuki onna, la femme des neiges (2013), où il anime des feuilles de cire sur lesquelles sont projetées des images réelles. Ses réalisations formellement de plus en plus ambitieuses restent animées par le même esprit de recherche qui fait de Jiří Barta un maître toujours en mouvement.

Xavier KAWA-TOPOR et Jean-Gaspard PÁLENÍČEK

 

Dossier de presse du festival :

 

 

 

 

 

www.premiersplans.org

 

Lieu:
Angers
Date :

A partir du : 16 janv. 2015
Jusqu'au : 25 janv. 2015

Organisateur:

Le Centre tchèque est coorganisateur de l'événement


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé