Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

30 nov. 2016 - 14 janv. 2017

Le Miracle tchèque des années 60

Videodrome 2 vous propose un cycle consacré au Miracle tchèque des années 60.

 

 

 

Videodrome 2 vous propose un cycle consacré au Miracle Tchèque des années 60. À partir du mercredi 30 novembre, nous proposons aux enfants de découvrir les « pépites de l’animation tchèque des années 60 ».

Le cycle se déroulera ensuite du mardi 6 au dimanche 11 décembre 2016, et sera repris du 10 au 14 janvier 2017.

Programme détaillé du cycle : http://www.videodrome2.fr/miracle-tcheque-annees-60/

 

 

Des auteurs tchèques, on retient souvent Milos Forman. Les succès populaires de ses productions américaines sont paradoxalement conséquences d’un exil qui marque l’anéantissement d’une période extrêmement féconde dans son pays d’origine. Le « Miracle Tchèque », dont on situe le coup d’envoi vers 1962, se voyait paralysé en pleine course par le durcissement de la censure aux lendemains du Printemps de Prague, et l’arrivée de Dubcek en successeur de Novotny. D’autres suivirent le mouvement vers l’Ouest ; Vojtěch Jasný, Ivan Passer, Jan Němec…

Quelques sept ou huit années de liberté créatrice dont s’empare une jeune génération de cinéastes, un foisonnement d’inventions formelles au service de la destruction des mythes et du conformisme de la société dans laquelle ils grandirent. L’exigence de vérité pousse assez naturellement à placer le doute comme principe de base, et c’est en vain que l’on chercherait quelque héros positif dans ces films. Plutôt des marginaux, rendus fous par la peur, ou libres dans leur folie. Et parce qu’il était pressant de vaincre cette peur qui désagrégeait les rapports humains, de lui faire affront, il fallait bien s’en moquer, et cet humour, on s’en doute, tient toujours du rire jaune.

Faux-semblants, hypocrisies, secrets de Polichinelle, mensonges… Peu importe le nom, c’est ce à quoi chacun de ces films réfléchit, de mille manières différentes : effacement de la frontière entre vécu et visions hallucinatoires dans Les diamants de la nuit ; parabole philosophique sur l’ignorance heureuse en forme de film-tableau pour Les fruits du paradis; noirceur paranoïaque, au présent et sans détour, dans L’Oreille ; et enfin, le refuge dans le conte fantastique (Valérie au pays des merveilles), ultime espace de liberté à l’issue de cette courte décennie, pour encore questionner l’illusion, la fragilité de nos perceptions et de nos croyances.

 

Entrée :

5€ la séance sans adhésion

4€ la séance avec adhésion

2€ pour les moins de 14 ans

2€ pour les séances jeune public

 

VIDEODROME 2

49 Cours Julien

13006 Marseille

contact@videodrome2.fr

04 91 42 75 41

www.videodrome2.fr

 

         

Lieu:
Marseille
Date :

A partir du : 30 nov. 2016
Jusqu'au : 14 janv. 2017

Organisateur:


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé