Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

25 sept. 2012 20:00

Céline Tison, alto

Misora Lee, piano

 

 

 

Ludwig van Beethoven – Notturno Op. 42

Bohuslav Martinů – Sonate n° 1

Robert Schumann – Märchenbilder

 

Salle Janáček

Entrée : 10 €, tarif réduit : 6 €

 

Céline Tison

Née en 1981, Céline Tison débute l’alto à l’âge de 11 ans à Montauban (82). Après avoir obtenu successivement ses 1er prix, à l’ENM de Montauban, au Conservatoire National de Région de Bordeaux, puis au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR- dans la classe de Sabine TOUTAIN, elle intègre en 2004 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Tasso ADAMOPOULOS.

Elle obtient son Diplôme National d’Etudes Supérieures mention très bien en alto et musique de chambre en 2007-2008.

Elle se consacre aujourd’hui essentiellement à la musique de chambre avec le quatuor Tercea, dont elle est membre fondateur. Le quatuor se démarque dès 2006 lors du Concours International de quatuor à cordes Léos Janacek à Brno, où il obtient le prix de la meilleure interprétation d’une œuvre de Dvorak. Il se perfectionne ensuite auprès du Quatuor ARTEMIS à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et obtient son diplôme de perfectionnement avec une « Grande Distinction » . Il suit depuis 2008 le parcours de formation professionnelle ProQuartet, où il bénéficie des conseils de Walter Levin, Rainer Schmidt, Heime Müller et Günter Pichler.

Günter Pichler les invite à rejoindre sa classe au sein de l’Instituto de Musica de Camara de Madrid (Escuola Reina Sofia), projet ayant été rendu possible par la Fondation Albeniz qui finance intégralement leur scolarité pour l’année 2009/2010.

Le quatuor a remporté en septembre 2009 les 1er Prix et Prix du public du Concours International de Musique de Chambre de Trondheim, en Norvège (TICC 2009, Norway).

Les Tercea se produisent régulièrement en France et à l’étranger et s’entourent de musiciens tels que le quatuor Danel, Georges Pludermacher, Florent Héau, Emmanuelle Swiercz, Paul et Brett Dean, David Hansen…

En mai 2006, Céline Tison a interprété la Symphonie Concertante de Mozart aux côtés du violoniste Olivier CHARLIER, accompagnés par l’orchestre de la Camerata de France.

Dans une volonté de diversification, Céline participe également à des concerts avec l’ensemble Matheus et travaille en sonate avec la pianiste Misora Lee.

 

 

Misora Lee

Née en Corée du Sud en 1979 de parents musiciens, Misora Lee commence le piano à l'âge de 5 ans. Enfant prodige, elle fait sa première apparition en public à 8 ans en participant avec sa soeur à une émission de la Télévision Nationale Coréenne sur le thème des enfants surdoués. Dès l'âge de 9 ans, elle se produit sur scène pour des concerts dans plusieurs auditoriums en Corée.

Elle entre en 1995 au Lycée des Beaux-arts de sa ville natale où elle étudie la musique pendant 2 ans, puis elle vient s'installer en France où elle fréquente l'Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris. Elle y obtient un Diplôme Supérieur à l'âge remarquable de 17 ans, dans la classe de Victoria Melki, première nommée avec les félicitations du jury, après seulement un an de cursus.

En 1998, Misora Lee entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de piano de Georges Pludermacher, Claire Désert et François-Frédéric Guy, puis dans la classe de musique de chambre de Daria Hovora et Christian Ivaldi. Elle obtient le Premier Prix de piano en 2002, et à cette occasion elle est remarquée par le pianiste Abdel Rahman El Bacha qui lui prodigue de précieux conseils.

Misora Lee est lauréate de nombreux autres concours nationaux et internationaux et donne des concerts en tant que soliste et chambriste. Depuis 2001, elle se produit en duo avec sa soeur violoncelliste, et en trio piano-violon-violoncelle dans des répertoires tout aussi riches que variés, passant de Beethoven, Brahms ou Ravel à des contemporains comme Kagel ou Kurtag.

Misora, artiste accompli, excelle aussi dans la pratique du chant. En 2000, elle enregistre, en tant que soliste, un disque chez Naïve avec le Choeur Grégorien de Paris, dirigé par Louis-Marie Vigne. Salué par la critique, « Marie » a été distingué par cinq diapasons.

Depuis 2004, elle joue régulièrement dans des Festivals tel que les "Flâneries Musicales de Reims", "Musique dans le Grésivaudan", ou encore le Festival "Carré d'As" (festival organisé par François Cornu) en 2005 à Chartres, où elle est invitée en tant que jeune soliste. En 2006, elle joue dans le cadre du Festival de Théâtre Civique de Cagliari en Italie en tant que soliste et chambriste.

Elle joue aussi pour le concert d'inauguration de l'abbaye de Fontfroide, soutenu par Gaz de France, et elle est régulièrement invitée en tant que soliste dans le cadre des activités de Mécénat Musical Société Générale.

Enfin, elle est lauréate du Fuji Television Network pour l'année 2005-2006. Elle a obtenu en avril 2006 le Diplôme de concertiste à l'Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris. Demi-finaliste au concours Long-Thibaud en 2007, premier prix du concours de l'academie pianistique d'Aix-en-Provence en 2008, elle est invitée au festival 'La nuit pianistique' pour se produire en récital. Elle collabore régulièrement avec des acteurs, en février 2008 avec le 'Théatre de l'Impossible', autour de la création 'Mozart-Mascarade' de Jean Gaudon qui a été donnée au musée Carnavalet à Paris. En mai 2009 c'est le musée Roerich de Moscou qui l'invite à se produire. En juillet 2009, elle a été chaleureusement applaudie au festival de Radio France à Montpellier. Misora obtient le premier prix à l'unanimité du Concours International Bach d'Issy-les-Moulineaux en février 2010, date à laquelle elle est aussi sélectionnée pour participer au concert - événement de l'Intégrale Chopin à la salle Pleyel, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance. En juin 2010, elle a été invitée au Lille piano festival par Jean-Claude Casadesus et au festival Chopin à l'orangerie de Bagatelle à Paris.

A travers ses compositeurs de prédilection, comme Chopin, Schumann, Brahms, Rachmaninov ou Ravel, Misora Lee se montre une pianiste de caractère, interprète sensible et accomplie qui ne cesse d'évoluer vers une maturité artistique d'une rare qualité.

http://misoralee.com

Lieu:

18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Date :

25 sept. 2012 20:00

Organisateur:

Centre tchèque


Me rappeler l'événement
Impossible de faire de rappel pour cet événement car il a déjà commencé