Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Program

23 janv. 2017

Ferda la Fourmi

Programme de 6 films d’animation de Hermína Týrlová, 50 minutes, 1944-1986, sans dialogues, dont la toute première adaptation cinématographique de Ferda la Fourmi, de 1943-44.

27 janv. 2017

Václav Havel - Lettres à Olga

Lecture dans le cadre de la carte blanche à la compagnie théâtrale Libre d’esprit, de janvier à juin 2017, pour le 40e anniversaire de la Charte 77.

27 janv. 2017

Daniel John Martin

Swing manouche

28 janv. 2017

Václav Havel - Audience

Dans le cadre de la carte blanche à la compagnie théâtrale Libre d’esprit, au Centre tchèque de Paris de janvier à juin 2017, pour le 40e anniversaire de la Charte 77.

30 janv. 2017

Qui veut tuer Jessie ?

Un film de Václav Vorlíček, 1966, 1h20, VOST.

2 févr. 2017

Clara Nováková - Monika Knoblochová

Sonates de Bach pour flûte et clavecin.

Calendrier

Calendrier

PARIS-PRAGUE JAZZ CLUB

Nouvelles

Galerie
Vidéos

Galerie

19. 01. 2017

Cortot chez Janáček

17.1.2017 - Concert des étudiants en cycle de perfectionnement des étudiants de l'Ecole normale de musique Alfred Cortot.

12. 01. 2017

Ferda la Fourmi et son créateur Ondřej Sekora

12. 1. 2017 - Vernissage le jeudi 12 janvier 2017 à partir de 19h, en présence du commissaire de l'exposition, l'historien de la bande dessinée Tomáš Prokůpek, et des dirigeants de Malavida films, Lionel Ithurralde et Anne-Laure Brénéol.

16. 12. 2016

Autres armées et autres fronts : vivre et travailler en Pays tchèques au cours de la Grande Guerre

15. 12. 2016 - Conférence d’Etienne Boisserie (CREE, Inalco). Alors que les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et de la création de la Tchécoslovaquie battent leur plein, il est utile de rappeler que la Grande Guerre ne fut pas qu’un moment militaire et diplomatique. Elle fut avant tout un profond bouleversement des sociétés considérées, impliquant des transformations radicales de la vie quotidienne, renforçant ou recomposant d’anciennes solidarités et d’anciens réseaux de sociabilité. Elle fut un temps de grande tension de l’ensemble des composantes de la population vers l’effort de guerre, auquel chacun fut amené à contribuer, un temps de sacrifices et de dévouement aux multiples aspects. C’est ce que nous proposons ici d’aborder, en balayant quelques thèmes clés du quotidien de la guerre en Pays tchèques et notamment la réorganisation du monde du travail, avec les différentes fonctions – nouvelles comme traditionnelles – qui furent assignées à certaines catégories de la population, en particulier les femmes et les enfants. Nous observerons comment les autorités s’adressent alors à la population, comment ces messages promouvant l’effort commun et la solidarité sont-ils reçus, comment ils se transforment au cours de la guerre. Nous rechercherons enfin les indices d’une lassitude de la population et les marques de l’ébranlement de certaines anciennes solidarités, l’affermissement de nouvelles, fortement marquées par une dimension nationale et qui convergent vers un affaiblissement de la légitimité de l’État autrichien.

13. 12. 2016

Cortot chez Janáček

13. 12. 2016 - Yu-Jon Yang, flûte Ti Tienchuma, flûte Yue Xia, clarinette Arisa Inamto, violoncelle Joseph Buttler, violoncelle Hannah Elisabeth Teoh, piano Dong Jun Miao, piano Nozomi Okabe, piano Nodoka Koyama, piano Programme : Francis Poulenc - Sonate pour flûte et piano Bohuslav Martinů - Sonatine pour clarinette et piano ; Variations sur un chant slovaque pour violoncelle et piano ; Promenades pour flûte, violoncelle et piano Depuis sa fondation en 1919, l’Ecole Normale de Musique de Paris se propose comme objectif, outre la formation de virtuoses et d’enseignants, de diffuser le répertoire français. C’est à ce titre que de nombreux Tchèques viennent s’y former dès l’entre-deux-guerres, attirés par le renom d’Alfred Cortot et le désir de travailler à ses côtés, et à ceux d’artistes tels que Jacques Thibaud, Pablo Casals, Pierre Fournier, Marguerite Long, Diran Alexanian et bien d’autres. Parmi ceux qui fréquentèrent ce que le poète Paul Valéry appelait « la Maison d’or », on peut citer le violoniste Alexandr Plocek, le violoncelliste František Smetana, les pianistes Rudolf Firkušný et Josef Páleníček, la compositrice Vítězslava Kaprálová, le compositeur Karel Husa… Dix ans après que sa salle de concert ait été baptisée Salle Janáček, le Centre tchèque de Paris invite les étudiants en cycles supérieur et de perfectionnement de l’Ecole, pour un nouveau cycle de concerts proposés conjointement par les deux institutions, intitulé « Cortot chez Janáček », et dont le programme musical, conçu spécialement pour chacun des concerts, fait la part belle à la musique française et à la musique tchèque.

Vidéos

Video placehodler